Doit-on encore vouvoyer?

OPINION / Est-il toujours préférable de tracer une ligne entre les gens qu’on peut tutoyer et ceux pour qui c’est un crime?

À ce que je sache, le vrai respect n’est pas automatiquement relié à l’âge ou à une fonction d’autorité. Il y a une certaine époque dans les pays francophones, les époux se vouvoyaient. Ca ne se fait plus aujourd’hui et on ne conclut pas à l’irrespect pour autant. D’ailleurs, il n’y a que très peu de langues dans le monde où cette béquille linguistique existe. Chez les anglophones entre autres, c’est you pour tout le monde.

Au Québec notamment, la société se modifie et les règles de politesse sont repensées. C’est normal même si les uns s’offusquent pendant que les autres acceptent de changer et de grandir. Ca s’appelle l’évolution. Quant au tutoiement, il convient de préciser que le ton et le non-verbal comptent souvent beaucoup plus que les mots choisis pour s’adresser à quelqu’un. Signalons aussi que dans nombre de prières et dans tous les passages de la bible, les croyants utilisent le tu quand ils s’adressent à leur Dieu.

Roger Matteau

Shawinigan