Le comportement des conseillers Mariannick Mercure et Denis Roy lors de la marche pour le climat tenue à Trois-Rivières le 27 septembre a été pointé du doigt par le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Dignité, droiture et respect

OPINIONS / Lettre adressée à Mme Mariannick Mercure, conseillère du district des Forges, et M. Denis Roy, conseiller du district Marie-de-l’Incarnation

Madame Mercure,

Monsieur Roy

Le vendredi 27 septembre, vous avez posé des gestes déplorables soient :

– avoir provoqué une altercation avec le candidat conservateur dans Trois-Rivières, M. Yves Lévesque, lors de la marche organisée par La Planète s’invite à l’université ;

– avoir filmé et publié la vidéo de cette altercation sur la page Facebook de Mme Mariannick Mercure, conseillère municipale.

Votre comportement lors de l’altercation entre vous et le candidat conservateur, et ancien maire de Trois-Rivières, n’est pas à la hauteur de votre fonction de membre du conseil municipal, qui vous demande d’agir avec dignité, droiture et dans le respect des valeurs et principes éthiques de manière à préserver la confiance des citoyens et des contribuables trifluviens envers la Ville et les membres du conseil.

Vos gestes et vos propos lors de ce déplorable événement n’étaient pas du tout en harmonie avec l’esprit convivial de cette activité qui se voulait rassembleuse. Lors de son passage à Montréal le jeudi 26 septembre dernier, le scientifique David Suzuki a lancé un appel à l’unité dans la lutte contre les changements climatiques, mentionnant notamment que cela ne devrait plus être un enjeu partisan et que nous devions tous travailler ensemble. En allant à la rencontre de M. Yves Lévesque pour lui signifier qu’il n’était pas le bienvenu à cette activité ouverte à l’ensemble de la population, vous avez fait le choix de donner une dimension partisane à cette activité dont le succès populaire et intergénérationnel était déjà indéniable.

Le ton et le choix des mots employés pour interpeller M. Lévesque, au beau milieu d’un tel rassemblement, qui regroupait plusieurs familles et groupes d’étudiants de tous âges, auraient pu avoir un effet des plus négatifs sur l’ambiance qui se voulait inclusive et pacifique.

De plus, Mme Mercure, au-delà de vos convictions personnelles, qui vous appartiennent, vous avez placé un de vos collègues conseillers, François Bélisle, dans une situation où celui-ci doit maintenant s’expliquer sur sa présence à vos côtés et son rôle dans votre action filmée par votre collègue, le conseiller, Denis Roy. Plusieurs de vos consœurs et confrères du conseil, mal à l’aise de votre attitude, ont également été dans l’obligation de commenter publiquement vos gestes.

De plus, la diffusion et la mise en valeur de vos actions dans les médias traditionnels et sociaux, dans le contexte où vous-même avouez ne pouvoir distinguer votre rôle de citoyenne de celui de conseillère, vient porter ombrage à l’image de la Ville et ses récentes, présentes, et futures actions en développement durable et en réduction de sa production de GES.

Mon rôle de premier magistrat de la Ville m’indique qu’il est de mon devoir de vous faire part à tous deux de ma grande déception en lien avec cet événement, qui a malheureusement détourné l’attention de cette action mobilisatrice.

Jean Lamarche

Maire de Trois-Rivières