Deux poids, deux mesures?

Comment se fait-il qu’un camion des travaux publics de la Ville de Trois-Rivières portant le numéro 5828 et qui n’est pas en service ne reçoit aucun billet d’infraction pour son stationnement illégal dans la nuit du 9 au 10 janvier 2018 lors du ramassage de la neige?

Stationné au coin des rues Saint-Laurent et Beaumier, près de la rue Notre-Dame Est pour vous situer, l’utilisateur de ce camion réside près de ce lieu. À 6 h 20 le matin du 10 janvier 2018, la souffleuse et le camion de neige font leur travail mais en aucun cas le camion de tête ne fait quoi que ce soit pour dénoncer cette infraction. Pourquoi? Parce que c’est un collègue de travail.

Ce ne serait pas à la Ville à payer ce constat d’infraction mais à l’utilisateur du véhicule qui n’est pas en service et qui est stationné illégalement pour la nuit. Les hivers précédents, les véhicules qui étaient stationnés illégalement sur cette même rue recevaient un billet d’infraction par les policiers mais pas le véhicule de la ville.

Deux poids, deux mesures? À vous de juger...

Denis Samson

Trois-Rivières