Des vélos électriques?

Lors de la campagne électorale à Trois-Rivières, le maire élu, Jean Lamarche, a promis une mesure quelque peu inusitée en lien avec le développement durable, soit d’offrir un incitatif monétaire de 400 $ aux familles pour l’achat d’un vélo électrique. Il s’inspire ainsi de la ville de Laval pour nous dire que cette mesure nous permettra de rentrer dans l’ère de la modernité et de diminuer les gaz à effet de serre.

L’argent collectif, soit nos taxes, doit être utilisé à bon escient et la Ville devrait plutôt entreprendre dès maintenant un virage vers l’électrification des transports en convertissant les autobus de la STTR 100 % électriques ainsi que sa flotte d’autos. La Ville pourrait collaborer avec Hydro-Québec pour l’installation d’un nombre important de bornes de recharge rapide sur le territoire municipal et les rendre accessibles non seulement aux employés de la Ville mais également aux citoyens propriétaires de véhicules électriques.

Au lieu de subventionner un produit de luxe, non accessible pour une famille à revenu modeste, tel un vélo électrique, la Ville pourrait se prévaloir d’un système de vélos en libre-service BIXI, accessibles 24 heures par jour, sept jours par semaine, d’avril à novembre.

Et pourquoi pas faire la promotion d’un train électrique?

N’est-ce pas ces mesures qui nous permettront d’entrer dans la modernité et de diminuer les gaz à effet de serre? La Ville doit être un exemple pour tous! C’est aussi cela «miser sur la fierté»!

Joan Hamel

Trois-Rivières