Le premier ministre Legault va jusqu’a dire que si des personnes refusent de porter le masque, cela pourrait amener le gouvernement à reconfiner. Est-ce que cela intéresse quelqu’un, se demande l'auteur de cette lettre
Le premier ministre Legault va jusqu’a dire que si des personnes refusent de porter le masque, cela pourrait amener le gouvernement à reconfiner. Est-ce que cela intéresse quelqu’un, se demande l'auteur de cette lettre

Des questions au premier ministre

OPINION / On a le droit de questionner la gouvernance de la pandémie par la CAQ. Or, le premier ministre François Legault a l’air de se péter les bretelles. Dans son point de presse du lundi 13 juillet 2020, François Legault trouve que sa stratégie a été bien faite. Et les 5500 morts, qu’en fait-on? Que les mesures comme le 2 mètres de distance ont été respectées.
Voilà que le 18 juillet, le masque est devenu obligatoire pour tous les Québécois dans les lieux publics fermés. Le gouvernement demande en quelque sorte aux propriétaires de commerces de faire la police et imposer des amendes allant de 400 $ à 6000 $. Vous n’y pensez pas! Il va y a voir de la contestation entre les clients récalcitrants et le petit commis qui fait juste sa job. Le fardeau repose sur les employés, les patrons et le premier ministre se lave les mains.

On a créé une autre crise plus grande que l’urgence sanitaire: une crise économique. Avez-vous oublié les pertes de salaires, les fermetures de commerces, des villes, des centres-villes dépouillés de leur population. Le taux de chômage se situe entre 12 % et 18 % dans les régions du Québec. Les lignes d’attente, le lavage des mains aux entrées des épiceries vont continuer. Attendez-vous à ce que le commerce en ligne monte en flèche et que les petits commerçants fassent faillite.

Saviez-vous que le 30 janvier dernier, Horacio Arruda, directeur de la Santé publique au Québec, avait déclaré que si le masque était un instrument salvateur, il en porterait un à ce moment-là.

En même temps, des scientifiques indiquaient que les pays qui l’ont rendu obligatoire très tôt ont un nombre de décès plus bas que ceux qui ont attendu.

Qu’est-ce qui va arriver? La population en a assez alors que j’entends le Dr Arruda avec ses menaces de confiner à nouveau. Ferme, rouvre, confine, déconfine, pour combien de temps encore?

Le masque n’est pas une fin, n’a pas de sens. Il faut toujours bien voir la lumière au bout du tunnel. Sans compter le mur à mur. Oui, mais le portrait est loin d’être le même d’une région à l’autre. Au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, il y a peu de nouveaux cas et il en est de même dans plusieurs régions.

Le premier ministre Legault va jusqu’a dire que si des personnes refusent de porter le masque, cela pourrait amener le gouvernement à reconfiner. Est-ce que cela intéresse quelqu’un? Finalement, le premier ministre parle de la province de Québec comme la seule à obliger le port du masque partout. Est-ce cela une société distincte?

La pandémie qui dure depuis quatre mois m’apprend quoi? Que ce gouvernement est puissant, le premier ministre l’est et le directeur de la Santé publique, au Québec, est aussi puissant. Et ça dit sur nous que nous sommes plus que dociles. Je ne suis pas contre le masque, je le porte dans les lieux publics, mais arrêtons de nous traiter comme des bébés.

Qui mène? Qui conduit à l’Assemblée Nationale? La question se pose et attendez-vous à ce que l’étoile du premier ministre pâlisse et que la CAQ recule.

André Gendron

Shawinigan