Des pancartes envahissantes

OPINIONS / Je suis consciente que la Ville de Trois-Rivières s’efforce d’embellir la ville en aménageant les carrefours en y plantant des arbustes et des fleurs, ce qui est louable.

Cependant, il est décourageant de constater par exemple que les jolies tulipes au coin des boulevards des Forges et des Récollets soient cachées par les pancartes de toutes sortes annonçant des activités multiples.

C’est une situation qui se répète un peu partout en ville.

Aussi quand on sort de la bretelle de l’autoroute 40 pour emprunter la rue des Chenaux, que voit-on? Sûrement pas la rivière Saint-Maurice ou la verdure devant soi mais encore des pancartes bancales toutes aussi laides les unes que les autres.

Comment peut-on être aussi insensible à l’esthétique?

On aura beau construire les plus beaux amphithéâtres, mettre de l’argent sur les aménagements horticoles, si on est incapables de les admirer, qu’est-ce que ça donne?

Je ne parle même pas des affreuses affiches sur la 40, en provenance de Québec, juste avant le boulevard des Prairies.

Je comprends que les terrains qui accueillent ces panneaux nous invitant à consommer appartiennent à des propriétaires privés mais la Ville devrait avoir la volonté et le courage de légiférer.

Lise Landry

Trois-Rivières