COVID-19: soyons à la hauteur!

L’auteure, Rose-Mary Thonney, est présidente de l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP).

Comme présidente de l’AQRP, j’ai l’habitude, dans mes fonctions, de m’adresser directement aux retraités et aux aînés. Cette fois-ci, je tiens à m’adresser aux jeunes générations. Je m’adresse donc aux enfants d’aînés, à leurs familles, à leurs amis et à leurs voisins. Je leur demande d’être solidaires et de les soutenir dans cette situation sans précédent.

Depuis la recommandation du gouvernement, nous avons vu apparaître, sur les réseaux sociaux, plusieurs messages haineux envers les personnes de 70 ans et plus qui sortent de leur domicile. Cette agressivité et cette violence ne mèneront à rien. Il s’agit d’une période difficile et particulièrement stressante pour nos aînés qui sont, comme nous le savons, plus vulnérables à ce virus. La dernière chose à faire est de les stigmatiser davantage.

Nous devons évidemment continuer de demander et de veiller au respect des recommandations gouvernementales. Comme association, nous allons continuer de marteler ce message. C’est très important! Par contre, n’oublions pas que certains aînés vivent seuls, qu’ils n’ont pas accès à Internet et qu’ils ont une connaissance limitée des nouvelles technologies. N’oublions pas également que les délais de livraison pour les pharmacies et les épiceries sont considérables (souvent plus d’une semaine et parfois aucune plage horaire n’est disponible). Il faut donc les informer, être présents pour eux et les aider !

Nous avons tous notre rôle à jouer et nous devons prendre nos responsabilités. Comme association, nous avons notamment pris l’initiative de contacter nos membres les plus âgés pour nous assurer qu’ils sont en sécurité et qu’ils ont accès à toutes les ressources nécessaires. Comme individus, vous pouvez faire la même chose. Contactez les aînés proches de vous, renseignez-vous sur leurs besoins et sur leur état de santé, offrez d’aller à l’épicerie ou à la pharmacie pour eux.

Depuis l’arrivée de la pandémie, les Québécois ont répondu massivement et généreusement aux différents appels du gouvernement. Il est maintenant temps de répondre à cet appel de solidarité envers nos personnes âgées !

Si on reconnaît la valeur d’une société à la façon dont elle traite ses citoyens les plus vulnérables, alors nous serons jugés, au sortir de cette crise, à la façon dont nous aurons pris soin de nos aînés. Soyons à la hauteur !