Condamnés à s’entendre

L’auteur, Dany Carpentier, est conseiller municipal du district de La Vérendrye à Trois-Rivières.

En politique, en collectivité ou en famille, on ne peut pas vivre sans débat, alors aussi bien s’organiser pour que ce soit profitable! Si on souhaite maintenir un climat agréable entre voisins, collègues de travail ou membres d’une famille, il est incontournable de s’engager à s’entendre.

Cet engagement est fondamental parce qu’il englobe les intérêts des autres personnes, mais également parce qu’il permet d’entretenir des relations saines, qui font partie d’une vie saine. Et surtout parce qu’au-delà des idées, il y a les personnes. Dans un débat, je considère normal que des personnes aient des points de vue différents. Quand vient le moment de prendre une décision, on peut trouver angoissant d’exprimer son opinion par peur d’être incompris ou de blesser autrui. Mais, si on veut évoluer ensemble, au nom du respect que l’on se doit et des intérêts que l’on défend, on ne peut pas éviter de débattre. Donc allons-y, sincèrement et hardiment!

Pour bien débattre, il faut d’abord faire preuve de respect et d’humilité, c’est-à-dire tenir compte des arguments des autres et faire des concessions pour bâtir un consensus, sans quoi le débat risque d’être pénible (et les relations futures, également!). Bien sûr, trouver un terrain d’entente peut parfois être long et il faut composer avec les personnalités et les défis personnels de chacun. Cependant, le fait de devoir s’entendre amène souvent à faire preuve d’introspection, ce qui, à mon humble avis, est bénéfique pour tous au final.

Cela peut sembler simpliste, mais l’art de débattre et d’accepter la différence est étroitement lié au «bien vivre ensemble», et c’est plus vrai que jamais en 2018.

En cette période de festivités identitaires, je crois que, à titre de père, de voisin mais surtout d’élu municipal, je dois donner l’exemple et inviter les citoyens et les autres élus à s’ouvrir aux autres, à trouver la complémentarité et ainsi à être plus fort et plus en harmonie avec l’entourage.

«Œil pour œil et le monde deviendra aveugle.»

– Gandhi