Concurrence déloyale pour certains commerces

OPINIONS / Lettre adressée au ministre des Finances, Éric Girard, et au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité, Jean Boulet.

Messieurs les ministres,

Par la présente, je vous écris aujourd’hui afin de vous exprimer mon inquiétude concernant une situation qui cause de nombreux préjudices à mon entreprise.

Concrètement, la fermeture de tous les commerces non essentiels, en vigueur depuis le 25 mars, a pour effet de causer une concurrence déloyale entre les commerçants locaux et les grandes surfaces notamment en ce qui concerne l’acquisition de certains matériaux entre autres les couvre-planchers, la peinture et la décoration.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en cette période de confinement de la population, de nombreux consommateurs en profitent pour effectuer des rénovations à leur domicile. Cela a pour effet que la concurrence de la part de certaines sections des grandes surfaces est lourde de conséquences pour les commerces locaux qui pourraient être acculés au bord de la faillite après la crise reliée à la COVID-19.

En tant que marchand spécialiste, membre de la bannière Couvre-planchers Flordeco et ses membres affiliés, ainsi que devant l’urgence de la situation, nous demandons au gouvernement du Québec d’imposer la fermeture de certaines sections non essentielles des grandes surfaces, il en va de la pérennité des entreprises d’ici.

Notre regroupement représente 71 marchands, 490 employés et plus de 140 millions $ de chiffre d’affaires.

Bref, en tant qu’entrepreneur participant à la vitalité de l’économie régionale, je demande à votre gouvernement d’agir de façon équitable et de poser des gestes concrets afin que certaines sections des grandes bannières soient fermées, et ce, afin de préserver mon entreprise des effets dévastateurs de cette concurrence déloyale.

Sonia Dufour

Directrice générale

Déco PTM La Tuque

Déco PTM Dolbeau-Mistassini