Cher coronavirus, si j’avais su!

OPINIONS / Aujourd’hui, 17 mars 2021: déjà un an que cette épreuve a frappé le monde.

Il fait beau, le printemps refait surface. Ainsi va la vie et le cycle reprend sont cours. J’espère que les gens ont compris quelque chose.

Plusieurs ont vu leur vie changer économiquement, personnellement et malheureusement bien des disparus. Avec un recul, si j’avais su, j’aurais pris au sérieux ces recommandations. Sans me penser invincible, j’ai été trop longtemps dans le déni.

Avec le recul, je réalise bien que j’aurais pu faire mieux assez facilement. Avec le recul, je pense au ridicule de certaines actions, certains gestes égoïstes que j’ai aisément justifiés pour ma survie.

Avec le recul, je me demande si ça en valait vraiment la peine ce rouleau de papier de toilette supplémentaire que j’ai encore en réserve.

Avec le recul, je revois des êtres chers avec qui j’aimerais partager de bons moments.

Nous sommes tous chanceux car AUJOURD’HUI, 17 mars 2020, je peux être dans l’action et le respect, faire individuellement le mieux que je peux pour moi et les autres.

J’ai encore ce choix de bien faire, de bien agir, de bien contrôler mes angoisses, de penser collectivement et de prendre les bonnes décisions.

Personnellement ce choix est fait depuis le début, comme plusieurs. De vivre en harmonie de façon responsable, comme la majorité des gens. Mais dans ce défi les résistants, les insouciants, les durs à cuire, les invincibles, les indifférents, les «je ne crois pas», les «on en fait trop» peuvent-ils, malgré leur croyance, adhérer pour le bien collectif?

Et toi, feras-tu partie des gens qui diront; «si j’avais su»?

Luc Gélinas

Shawinigan