Changements climatiques: écoutons les scientifiques!

OPINION / Lettre adressée à la députée de Laviolette–Saint-Maurice à l’Assemblée nationale, Marie-Louise Tardif.

Madame la députée,

Après deux tentatives par courriel pour vous interpeller au sujet de l’urgence climatique, sans aucune réponse de votre part, je me permets de passer par la presse pour communiquer avec vous.

Je suis un citoyen québécois très inquiet de mon avenir, mais aussi et surtout de l’avenir de mes enfants et petits-enfants, car sous des prétextes divers et variés, on continue d’accélérer en direction du mur des changements climatiques, qui va faire beaucoup plus mal que la crise que nous traversons en ce moment.

Pour la COVID-19 vous semblez écouter les scientifiques, peu importe les conséquences sur les travailleurs, alors que pour les changements climatiques, le 6 février dernier, il n’était pas question de les écouter.

J’espère que votre position a changé aujourd’hui, car si on ne les écoute pas, si on ne fait pas ces changements de gré, ils vont se faire de force et à ce moment là, il ne sera plus question de sauver l’économie, mais de sauver sa peau.

On voit, aujourd’hui, comment un petit grain de sable peut faire vaciller cette machine qui est tout sauf résiliente. Donc, il faut profiter de cet arrêt pour repenser l’avenir sans croissance, car on n’a pas besoin d’être scientifique pour comprendre qu’une croissance exponentielle ne peut pas durer éternellement, surtout si celle-ci est intrinsèquement liée à des ressources naturelles non renouvelables.

Il est donc temps que vous commenciez à expliquer aux Québécois l’avenir que notre système économique nous réserve.

Pour la COVID, votre gouvernement a fait une campagne médiatique énorme pour justifier les mesures drastiques. Si on fait la même chose pour les changements climatiques, il n’y a aucune raison que ça ne fonctionne pas.

Nous sommes à un moment ou tout est encore possible. L’avenir est sombre, mais si vous ne faites rien, il n’y aura pas d’avenir.

Seriez-vous prête à nous aider?

Lionel Thiebault

Shawinigan