Philippe Couillard

Ce gouvernement de bons docteurs nous représente-t-il?

La réponse est courte: non! Ces jours-ci, tous crient à l’indécence devant les salaires accordés à nos médecins avec nos impôts. Comment ce gouvernement libéral après avoir sabré dans les fonds alloués aux organisations communautaires, brassé la cage du système de santé, coupé des budgets en éducation et bien plus, peut-il accorder de si fortes rémunérations à cette classe privilégiée? Les bons docteurs dans le haut de la pyramide sont bien nourris et notre gouvernement a oublié depuis de nombreuses années ce qui de droit revient aux infirmières et aux infirmiers et au personnel préposé.

La démocratie en prend un coup. Nous avons élu ce gouvernement avec 41 % des votes, mais 100 % du pouvoir. Notre mode de scrutin majoritaire est un système infect et archaïque datant du 19e siècle. À cette époque, seuls les mâles bourgeois se donnaient le droit de gouverner l’État.

Arrivons au 21e siècle! Le peuple est éduqué et en mesure de prendre des décisions de manière concertée pour le bien commun du Québec. Avec un mode de scrutin mixte compensatoire régional, chaque parti aurait la représentation qui lui revient à l’Assemblée nationale.

Comme citoyens et comme citoyennes, notre voix serait prise en compte lors de l’élaboration de politique et de loi. Cela est juste et équitable. Le peuple n’aurait pas choisi cette décision du gouvernement libéral. Affirmons donc ensemble que 2018 est la dernière élection avec ce mode de scrutin!

Marie-Claude Bertrand

Verdun