Bravo et merci à Yves Lévesque

OPINIONS / Merci à monsieur Jean-Marc Beaudoin de l’avoir proclamé haut et fort dans notre Nouvelliste!

«Mais au travers l’avalanche de félicitations adressées au premier magistrat pour cette réussite, un certain nombre d’internautes ont jugé pertinent de rendre aussi hommage au maire qui avait fait bâtir cet amphithéâtre dans l’adversité la plus totale, Yves Lévesque, le statuant dans le même élan de reconnaissance comme un grand visionnaire.

Que ce soit des nostalgiques ou d’anciens partisans qui lui vouent toujours presque de la vénération, il est correct et juste de reconnaître à l’ancien maire le mérite de la construction de l’amphithéâtre et même de l’accrochage sur la façade sud, des monumentales lettres de bois.»

Merci, monsieur Beaudoin, de savoir reconnaître la valeur des gens!

De la part de fervents lecteurs du Nouvelliste depuis 55 ans.

Angèle et Gilles Brouillette

Trois-Rivières