Les auteurs de cette lettre s’adressent à la nouvelle ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques MarieChantal Chassé, entre autres, pour lui assurer d’être disponibles pour faire face aux grands défis qui l’attendent.

Bonne chance à la nouvelle ministre de l’Environnement

Les auteurs, André Lavoie et Lauréanne Daneau, sont respectivement président et directrice générale d’Environnement Mauricie. Ils adressent cette lettre à MarieChantal Chassé, nouvelle ministre de l’Environnement.

Le Conseil régional de l’environnement de la Mauricie (Environnement Mauricie) tient à vous féliciter pour votre nomination à titre de ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Nous serons disponibles pour vous et les députés de la Mauricie, Simon Allaire, Jean Boulet, Sonia LeBel et Marie-Louise Tardif, afin de relever le défi de la lutte aux changements climatiques.

De concert avec nos collègues du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ), nous nous réjouissons que le premier ministre Legault ait reconnu l’importance pour les Québécois de considérer avec sérieux les défis environnementaux. Le récent rapport d’experts du GIEC rappelait qu’il est encore possible sur les plans technique et scientifique d’éviter le pire, à condition que les intervenants politiques et la société civile se mettent rigoureusement à la tâche. Vous pouvez compter sur nous pour sensibiliser les décideurs de la Mauricie, ainsi que la population, à l’adoption de bonnes pratiques.

La Coalition avenir Québec s’est positionnée lors de la campagne électorale comme le «parti de l’économie». De nos jours, l’interdépendance entre l’environnement et l’économie est reconnue. À juste titre, le Forum économique de Davos identifiait en 2011 les changements climatiques comme l’un des cinq risques majeurs pour l’économie mondiale.

Mme Chassé, vous qui êtes ingénieure et femme d’affaires, vous avez dénoncé par le passé le non-sens de la culture d’une croissance absolue. Bravo! Il s’agit, à notre avis, d’un paradigme qu’il faut changer pour relever les défis environnementaux. Nous vous invitons à faire du Québec un leader en économie verte et responsable. L’urgence de la transition écologique est une occasion d’affaire à saisir le plus rapidement possible, car plus vite le Québec innovera, plus vite notre société récoltera les bénéfices de cette adaptation. L’économie circulaire, la transition énergétique, la protection de notre capital naturel, la mobilité durable sont des chantiers incontournables que vous aurez à développer pour favoriser la vitalité de notre société. Sachez que nous sommes vos alliés pour relever ces défis.

Nous en profitons pour féliciter également François Bonnardel, Pierre Dufour, Jonatan Julien et Andrée Laforest, respectivement ministre des Transports, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre des Affaires municipales. Mme Laforest et MM. Julien et Bonnardel détiennent de grandes responsabilités à l’égard des enjeux énergétiques et climatiques, telles la mise en œuvre de la Politique de mobilité durable et l’élaboration d’une nouvelle politique d’aménagement du territoire. Seul un arrimage cohérent des différentes politiques de ces ministères, élaborées en partenariats avec le milieu, pourra assurer une efficacité d’action par rapport aux défis environnementaux et économiques du Québec.