Bécancour inaugure la tour du quai de Sainte-Angèle. vue nord
Bécancour inaugure la tour du quai de Sainte-Angèle. vue nord

Bon voisinage...

OPINION / Ce conseil de bon voisinage, baissons la musique en fin de soirée, apparaît ironiquement sur le tableau d’affichage électronique au coin du boulevard du Saint-Maurice et de l’avenue des Draveurs, qui mène directement à l’amphithéâtre.

Le bruit environnemental est maintenant reconnu comme une source de pollution. Il est donc approprié de le réduire. Si ce conseil vaut pour les voisins résidentiels, la Ville de Trois-Rivières devrait l’appliquer aussi pour ses villes voisines.

Au tout début de la conception de l’amphithéâtre Cogeco, on s’est vite rendu compte qu’il serait mieux pour Trois-Rivières de tourner la scène vers le fleuve. C’est le secteur de Sainte-Angèle, à Bécancour, et ses résidents qui subissent maintenant toute cette pollution par le bruit.

La COVID-19 a eu quelques bons côtés, dont celui d’avoir pu jouir d’un été un peu plus tranquille. On n’était pas obligé de rentrer à l’intérieur le soir et de fermer les fenêtres. En effet, les soirs de spectacles on peut discerner clairement les paroles des chansons, même à l’intérieur, et vibrer bien malgré nous au rythme des basses fréquences.

Faudra-t-il faire comme Saint-Lambert versus Montréal, concernant le parc Jean-Drapeau, où on en est venu à une entente après que plus qu’un million de dollars ont été dépensés en frais d’avocats?

Ou peut-être, en bon voisin, le maire de Trois-Rivières, M. Jean Lamarche, pourrait s’entendre avec notre sympathique maire M. Jean-Guy Dubois? Les mêmes limites pourraient être établies, soit 75 dBA maximum, et limiter les basses fréquences. Le chemin est tout tracé; reste plus que la bonne volonté et un peu de respect... Entre voisins cela devrait être possible.

François Labbé

Bécancour