Se déconfiner est un réel soulagement pour nous tous, selon l'auteure de cette lettre.
Se déconfiner est un réel soulagement pour nous tous, selon l'auteure de cette lettre.

Besoin de liberté

OPINION / Ce besoin qui nous est cher à tous ne s’est jamais trouvé autant appauvri.

Nous en avons tous souffert, et certains plus que d’autres. Par moments, ce manque bouffait littéralement notre joie... C’est dire à quel point se sentir libre est indispensable à notre bonheur!

Vous me direz que la liberté est surtout intérieure... C’est vrai, et parfois il nous est arrivé de l’oublier.

Mandela, lui, ne l’a-t-il pas toujours préservée durant toutes ces années d’enfermement? Rien ni personne n’a pu la lui ravir...

Oui, mais nous, nous consommons de la liberté: des objets, des voyages, des divertissements... La liberté intérieure, nous y prêtons moins attention. Et pourtant, nous en aurions eu tant besoin pendant ce confinement... De cette liberté qui est nôtre, la même qui a soutenu Nelson Mandela pendant 27 ans, 6 mois et 6 jours...

Afin de se sentir libre, malgré les malgrés... Malgré les interdictions, malgré le virus qui, lui, se promène librement sur la planète...

Se déconfiner est un réel soulagement pour nous tous. Notre liberté nous a terriblement manqué.

Et c’est le cœur gonflé par ce besoin immense de l’autre que nous irons vers lui. Prudemment au début... Mais éperdument...

Car vous vous souvenez: «Le cœur a ses raisons que la raison, elle, ne connaît pas.» Bon déconfinement!

Sylvie Tessier Dumas

Trois-Rivières