Aujourd’hui j’ai le goût de te dire...

OPINIONS / Aujourd’hui j’ai le goût de te dire, qu’il y a du beau qui naît du pire…

As-tu vu au coin là-bas? La jeune fille aux deux paniers?

Paniers d’espoir, remplis de bouffe, paniers d’espoir remplis d’amour…

Un pour son père qui se fait vieux et isolé dans sa cabane. Au fond là-bas, près de la rivière.

Au fond là-bas où il fait beau. Là où le soleil a fait son nid tant le décor est idyllique.

Un pour quidam croisé ce matin, entre deux rues sans magasins.

Un pour quidam qui aujourd’hui n’a ni repère, ni foi, ni toit.

Son confinement est théorique… Son isolement symptomatique.

Mais as-tu vu au coin là-bas? La jeune fille aux deux paniers?

Aujourd’hui j’ai le goût de te dire, qu’il y a du beau qui naît du pire…

T’as entendu au coin là-bas; le petit bonhomme appelle Germaine?

Germaine Tessier, sa grand-maman; ben aujourd’hui, il prend le temps.

Et tant qu’à faire il prend le temps, d’appeler aussi TA grand-maman.

Il l’a croisée un jour de mai, quand les sorties étaient permises…

Il l’a croisé un jour de mai.

T’as entendu au coin là-bas?

Aujourd’hui y a tous les autres, on les appelle nos anges gardiens.

Partie prenante du quotidien, dans l’ancien temps de l’insouciance.

Les as-tu vus partout là-bas? Combattre l’ennemi qui nous assaille.

Les as-tu vus partout là-bas ?

Aujourd’hui j’ai le goût de te dire qu’il y a du beau qui naît du pire.

Joins-toi à moi; dis leur MERCI!

D’être l’espoir d’une terre promise.

Une terre qu’on tenait pour acquise, à l’ancien temps de l’insouciance.

Joins-toi à moi dis-leur MERCI, de garder le cap, sauver le navire;

Parce qu’y a du beau qui naît du pire…

Personnel du réseau de la santé;

Personnel du réseau communautaire;

Politiciens, policiers, pompiers; ambulanciers, épiciers, bénévoles, fonctionnaires, facteurs, éboueurs,

Et tous les autres, qui chaque jour faites la différence. MERCI !

Parce qu’y a du beau qui naît du pire, dit la jeune fille aux deux paniers.

Marjolaine Cloutier

Trois-Rivières