Apprendre autrement

L’auteur, Alexandre Soulières, est directeur général du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ).

Apprendre, c’est acquérir des connaissances, un savoir-être, des compétences, et ce, par l’étude, par la pratique et par l’expérience. Longtemps, nous avons essayé d’adapter les apprenants à un cadre d’apprentissage fixe. Pourtant, nous savons aujourd’hui qu’il y a autant de façon d’apprendre que d’apprenants!

Une grande diversité d’apprenants est confrontée à notre système éducatif. Certains d’entre eux présentent des troubles d’apprentissage, diagnostiqués ou non. Cette réalité doit mener les différents milieux à adapter leurs méthodes d’apprentissage. Il n’existe pas un seul chemin afin de réussir ses objectifs scolaires et personnels. La capacité d’adaptation constante de chacun d’entre nous face à ces situations démontrera la force de notre société à se réinventer afin de favoriser la réussite éducative du plus grand nombre de jeunes possibles.

Former les citoyens de demain, c’est une des missions fondamentales de notre système éducatif. Comme société, nous devons miser sur leur instruction, leur socialisation et leur qualification afin que chacun puisse s’accomplir, réaliser son plein potentiel et atteindre les buts qu’il s’est fixés.

C’est un défi que tous les acteurs ayant la jeunesse à cœur tentent de relever chaque jour par leurs pratiques innovantes en offrant différents types d’accompagnement qui permettent à un plus grand nombre de jeunes de réussir. La jeunesse du Québec mérite d’être au cœur de nos priorités. Il en va de l’avenir du Québec.

Afin de répondre à ces enjeux, la pédagogie inclusive, approche utilisée par les carrefours jeunesse-emploi (CJE), consiste à adapter ses pratiques et ses interventions à la diversité des apprenants dans leur ensemble. En agissant sur les obstacles à l’apprentissage, le milieu cherche à développer le plein potentiel de chacun selon ses aptitudes et ses champs d’intérêt, dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie.

Il est primordial de miser sur un accompagnement soutenu qui englobe toutes les sphères de la vie, une partie intégrante de la mission CJE. Cette pédagogie est prometteuse auprès de plusieurs jeunes.

Le décrochage scolaire défraie souvent les manchettes, mais il est primordial de ne pas oublier le raccrochage scolaire. Même s’il est possible que ce parcours comporte certaines embuches, il n’existe pas un seul parcours linéaire de la réussite. Les lieux alternatifs d’apprentissage, offerts notamment dans certains CJE, proposent une scolarisation différente pour les jeunes qui ne s’identifient pas dans le cadre scolaire ou qui désirent reprendre leur parcours scolaire. Les raccrocheurs s’appuient sur des bases solides pour retourner aux études et bénéficient d’un accompagnement personnalisé leur permettant une meilleure intégration sociale.

Il est important de mettre en lumière ces alternatives qui permettent à une multitude de jeunes de reprendre leur parcours scolaire et d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés afin que tous les jeunes du Québec, sans exception, puissent réaliser leur plein potentiel.