Allez-y, M. Aubin!

J’aime discuter de politique fédérale, provinciale et municipale avec mon épouse. Nous sommes tous deux très politisés, et nous nous tenons informés par les journaux, la télé et les médias de toutes sortes.

Il y a quelques jours, lors de l’une de nos conversations, j’ai indiqué celui qui, pour moi, est le candidat idéal qui devrait être choisi pour la mairie de Trois-Rivières.

Cette personne est Robert Aubin, qui nous représente comme député fédéral depuis 2011.

Robert Aubin est natif de Trois-Rivières, il y a enseigné aussi. C’est une personne intègre, rassembleuse, disponible, calme et surtout, à l’écoute de tous les citoyens. Malgré son horaire chargé, il est présent aux activités se déroulant chez nous, il ne compte pas son temps. C’est un homme fort sympathique, simple et facile d’approche.

Sa notoriété serait un grand avantage pour Trois-Rivières, pour tous les citoyens et les entreprises. L’une de ses plus grandes qualités c’est qu’il est à l’écoute des gens, il démontre toujours de l’intérêt.

C’est un homme dévoué, très engagé dans divers comités, au niveau des transports, de l’infrastructure, de collectivités, ainsi que de la Francophonie.

Depuis plusieurs années, M. Robert Aubin est un leader dans notre région. Trois-Rivières a besoin d’un tel homme. J’espère, monsieur Aubin, que votre réflexion se prononcera en notre faveur, nous citoyens de Trois-Rivières.

André Bertrand

Trois-Rivières

Vision «Entretien des rues»

Membres du conseil municipal de Trois-Rivières, il serait judicieux de lâcher ce projet «Vision Zéro» et de vous concentrer sur l’entretien de nos rues. Cet hiver, c’est affreux! Sachez qu’avec si peu d’entretien et une chaussée aussi glissante, le danger d’accident est omniprésent!

Alors, arrêtez de réfléchir comme des pieds et mettez vos réflexions à profit sur des dossiers qui en valent la peine! Si le but visé avec votre projet est de rendre «toutes» nos rues sécuritaires, commencez donc par les entretenir... Ainsi, nos 5000 $ de taxes annuelles serviront à régler de réels problèmes.

Ann Lafontaine

Trois-Rivières