Alarmisme et capitalisme «vert»

OPINIONS / En réaction à la lettre de Mme Denyse St-Onge intitulée «L’environnement et le capitalisme vert», publiée dans notre édition du 17 octobre dernier.

Tout d’abord félicitations pour cette excellente analyse de la situation actuelle en matière de l’environnement! Vous décrivez avec justesse les moyens utilisés par ces soi-disant sauveurs de la Terre.

Depuis quelque temps, les intervenants de mouvements verts ont ajouté des enfants et des ados pour exprimer leurs messages alarmistes sur les changements climatiques. Leur plus récente acquisition, Greta Thunberg, parcourt le monde en véhiculant des propos insultants envers nous, tout en nous accusant de n’avoir rien fait pour l’environnement. Elle affirme en plus que les jeunes de la planète n’ont plus d’avenir ce qui est totalement faux!

Toutefois, ce discours très alarmiste pimenté par d’autres extrémistes forts en gueule fait en sorte que la population se sent intimidée et manipulée, ce qui crée comme vous le dites si bien, la discorde et l’hystérie collective. Vous avez entièrement raison d’identifier «le marketing de l’environnement»!

Ce qui est aussi étrange, c’est que le modus operandi utilisé par ces manipulateurs ressemble étrangement à celui utilisé par les sectes religieuses, lesquelles tentent de nous faire croire qu’on sera «sauvé».

Maintenant, en réponse à cette Greta, voici ce que nous avons accompli depuis les 50 dernières années en matière de protection concernant l’environnement: nous avons muni tous les véhicules d’excellents systèmes antipollution, on a obligé les pétrolières à retirer le plomb de l’essence, c’est encore nous qui avons mis en place les activités de recyclage, la gestion des déchets, la gestion de nos cours d’eau, de meilleurs contrôles de nos ressources forestières, développé la technologie, construit des barrages électriques aux fins de production d’énergie propre qu’est l’électricité, nous avons fait la promotion des voitures électriques en accordant une aide gouvernementale pour l’achat de celle-ci, électrification en cours de nos transports collectifs, un meilleur contrôle sur la production de produits agroalimentaires et beaucoup d’amélioration chez nos agriculteurs et producteurs ont été apportées.

La qualité de vie dont nous bénéficions aujourd’hui est le résultat de tout le travail que nous, les baby-boomers et nos ancêtres, avons accompli avant la naissance des Greta du monde, composant la population de l’Amérique du Nord. C’est très déplorable que ce capitalisme vert en soit rendu à utiliser des enfants pour mieux nous duper et nous manipuler.

Oui, nous devons continuer à aller de l’avant afin de protéger notre planète le mieux possible mais il y aura toujours des phénomènes qu’on ne pourra éviter et il faut faire confiance à la nature qui sait se gérer et s’exprimer.

Les changements climatiques existent, ont toujours existé et existeront toujours. Il y aura toujours des périodes glaciaires et aussi de déglaciations et aussi malheureusement des catastrophes naturelles inévitables car la Terre n’arrêtera jamais de tourner!

Aussi, arrêtons de nous enrichir au nom de l’environnement et des changements climatiques en dupant la population par le biais de la supercherie et du charlatanisme environnemental. Soyons honnêtes avec nous-mêmes et ayons des projets d’avenir sans crainte.

Et vous, chers gouvernements, protégez-nous de ces capitalistes verts en vous renseignant adéquatement sur ces prophètes de malheur propageant continuellement des annonces de fin du monde. En terminant, madame St-Onge, je vous remercie d’avoir eu ce courage de dénoncer une réalité bel et bien existante en espérant que tout cela contribuera à déculpabiliser les victimes manipulées par cette réalité.

Alain Tourigny

Victoriaville