ABI: il faut maintenir la pression citoyenne

Une nouvelle récente de notre quotidien Le Nouvelliste nous apprend la formation d’un comité de travail du ministre du Travail et de l’Emploi, Jean Boulet, dans l’espoir de dénouer l’impasse du long conflit à l’ABI.

Sans douter des bonnes intentions du ministre dans ce dossier depuis son entrée en fonction, avouons que ce triste conflit semble dépasser largement le seul domaine de la négociation des conventions collectives et des relations du travail. En ce sens, bien que je doute de ce moyen, il y aurait eu avantage à élargir le comité annoncé à d’autres acteurs que du personnel du ministère.

La haute direction de cette usine semble avoir un enjeu autre à régler et les travailleuses et travailleurs lockoutés, faut-il le rappeler, en sont largement victimes sans compter l’économie régionale qui s’en trouve fortement fragilisée.

En ce début d’année 2019, il faut souhaiter que ce lock-out se règle! Qu’il ne fasse plus partie du paysage socio-économique néfaste de notre région que l’on semble parfois oublier en raison de sa durée.

Que le partage et la solidarité qui nous ont animés durant la période des Fêtes se poursuivent en manifestant clairement notre appui aux travailleuses et travailleurs.

La pression citoyenne sera garante de résultats bien plus grands que des comités de travail quelles qu’en soient leurs vertus.

Solidarité!

Louise Chabot

Ex-présidente de la CSQ

Saint-Mathieu-du-Parc