102e anniversaire du scoutisme à Trois-Rivières

OPINIONS / À peine les cérémonies de commémoration du jour du Souvenir sont-elles terminées que nous soulignons le 102e anniversaire de la création du scoutisme à Trois-Rivières. Mais avant de parler de cet anniversaire, il convient de rappeler les origines du mouvement scout et de ce qu’il représente aujourd’hui.

Entre le 1er et le 8 août 1907, le lieutenant-général britannique Robert Stephenson Smyth Baden-Powell organisa un camp pour une vingtaine de garçons de différentes classes sociales sur l’île de Brownsea, située dans le sud de l’Angleterre. En soufflant dans sa corne de bouc-cerf africain, en ce matin du 1er août à huit heures pile, le LGén Baden-Powell venait informellement de lancer les assises de ce qui allait devenir le mouvement jeunesse le plus répandu sur la planète.

Souvent copié, comparé, jalousé, voire perçu comme une menace par les régimes dictatoriaux mais aussi toujours invité à défendre les valeurs les plus nobles d’une nation, le scoutisme aura traversé bien des tumultes au cours du siècle dernier et cette résilience est liée au simple fait que ce mouvement offre aux jeunes un espace de liberté où ils peuvent affirmer leur appartenance pleine et entière à la société dans laquelle ils évoluent.

Bien que ce mouvement dédié à la jeunesse se répandit comme une traînée de poudre dans toute l’Europe, il faudra attendre une dizaine d’années pour que l’acte officiel soit signé afin de mettre sur pied la première unité scoute à Trois-Rivières. Cet acte fut signé le 17 novembre 1917 sous la bannière de la Boy-Scout of Canada, aujourd’hui nommée Scouts Canada, et sous la présidence de monsieur Charles Ross Whitehead alors qu’il était à ce moment-là PDG de la Wabasso Cotton Co., cofondateur de la papetière Wayagamack et commandant du Three Rivers Regiment, aujourd’hui nommé 12e Régiment blindé du Canada à Trois-Rivières.

Des documents montrent toutefois que le scoutisme à Trois-Rivières est antérieur à la création officielle de cette première unité scoute et des photos, prises dès 1914 et trouvées dans les archives du musée McCord à Montréal, montrent un jeune scout du nom de Frank Sutcliffe posant dans le quartier Sainte-Cécile près de la rivière Saint-Maurice. D’autres documents qui se trouvent dans les archives de la Ville de Trois-Rivières montrent quant à eux des demandes formulées par monsieur Whitehead, notamment celle concernant l’usage gratuit de la salle du marché pour les exercices des «Boy Scouts» ainsi que pour le club de tir de la «Home Guard», qui est acceptée en date du 21 décembre 1914 dans la mesure où il s’engage à payer les surplus de la prime d’assurance s’il s’avère nécessaire de le faire.

Cela ne changea toutefois en rien le choix de l’année 2017 pour souligner le 100e anniversaire du scoutisme à Trois-Rivières mais cette information amène à poser la question à savoir de quelle façon monsieur Whitehead a-t-il connu si tôt le mouvement scout? Par son statut de militaire d’origine britannique, une hypothèse persistante circule selon laquelle il aurait personnellement connu au début du siècle dernier Robert Baden-Powell lors de la Seconde Guerre des Boers et cette hypothèse mérite que les historiens s’y penchent pour en connaître plus sur cet homme qui marqua la destinée de la Ville de Trois-Rivières.

En mai 2017, une plaque commémorative fut dévoilée au parc Jean-Béliveau visant à souligner ce 100e anniversaire mais aussi pour rendre hommage au président fondateur du scoutisme trifluvien Charles Ross Whitehead. Une forte représentation des autorités civiles, institutionnelles, religieuses et militaires locales et nationales fut présente à ce dévoilement et ce fut l’occasion de comprendre que le mouvement scout demeure une institution appréciée et désirée dans nos sociétés.

Le dimanche 17 novembre prochain, devant cette plaque du parc Jean-Béliveau, une cérémonie du souvenir aura lieu pour souligner le 102e anniversaire du scoutisme à Trois-Rivières. Les scouts et représentants locaux des deux grandes associations nationales arriveront à compter de 10 h pour participer à cette cérémonie. Elle débutera à 10 h 30 pour se terminer à 11 h et un chocolat chaud sera ensuite servi au local de ce parc. Tous les anciens scouts trifluviens et de la Mauricie sont également invités à se joindre à tous ceux qui seront présents pour cette cérémonie.

Guy Bordeleau

Trois-Rivières