Carrefour des lecteurs

Une conception pastorale de l’équité

Depuis le 1er janvier 2018, les communautés catholiques des secteurs de Trois-Rivières et de Trois-Rivières-Ouest sont regroupées pour ne former qu’une seule et unique paroisse, la paroisse Du-Bon-Pasteur dont le siège social est situé au presbytère de la communauté locale Saint-Laurent. Ce regroupement a été mis en place pour favoriser la mise en commun des services et pallier le manque de prêtres, nous a-t-on dit.

L’Hebdo Journal a publié dans son édition du mercredi 19 décembre l’horaire des célébrations liturgiques dans les diverses églises du Grand Trois-Rivières dont la paroisse Du-Bon-Pasteur. On constate dans l’horaire des célébrations une conception plutôt particulière de l’équité en matière pastorale. La communauté de Sainte-Catherine-de-Sienne a obtenu trois célébrations les 24 et 25 décembre, la communauté Jean-XXIII, quatre célébrations, la communauté Saint-Laurent, trois, alors que les communautés Sainte-Marguerite, Saint-Pie-X et Saint-Jean-de-Brébeuf n’en ont qu’une seule chacune et rien n’est prévu à l’église Saint-Sacrement.

Je me demande s’il est vraiment équitable de traiter ainsi les multiples communautés qui forment la paroisse Du-Bon-Pasteur. Comment un groupe de communautés qui formaient il n’y a pas très longtemps la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens ne peut bénéficier que de trois célébrations eucharistiques à Noël alors qu’il contribue pour plus de 30 % aux coûts de la paroisse? Est-ce là le nouveau sens que donne notre Église au mot équité?

Ça laisse présager de nombreuses iniquités pour les prochains mois avec les travaux du Comité Beaudoin sur les églises de notre diocèse.

Pierre Auger

Trois-Rivières

La Ville se fout du recyclage

J’habite dans un condo et nous avons un conteneur divisé en deux (ordures et recyclage). Notre conteneur, de même que celui des voisins, est défectueux, de sorte que lorsque le camion passe pour récupérer les ordures, les deux compartiments se vident. Tout le recyclage va aux poubelles.

J’ai écrit deux fois à la Ville de Trois-Rivières. On me répond que le conteneur sera changé ou réparé mais rien ne change. La Ville s’en fout carrément.

C’est frustrant de prendre le temps de recycler (je mets plus de recyclage que d’ordures dans ce conteneur) et de voir que tout va aux poubelles. Et dire que nous payons pour ces conteneurs de merde via les comptes de taxes.

Vive les conteneurs séparés!

Daniel Gagnon

Trois-Rivières