Carrefour des lecteurs

La justice et Vadeboncoeur
Pourquoi est-ce que ce jeune homme aurait droit à un autre passe-droit de la justice?
Pauvre petit, il a des problèmes de consommation de drogues, trop facile! J'espère que cette fois, il ne gagnera pas son droit de poursuivre à nouveau. En janvier 2014, son avocat était incapable de le rejoindre parce qu'il était en cavale. Alors qu'il était armé, il a braqué une pharmacie pour y retourner une seconde fois. Cessons d'être tolérants face à ce jeune braqueur à qui la demande de libération conditionnelle a été refusée, «considérant qu'il continue de représenter un risque inacceptable pour la société.» Si Me Duval a vraiment fait un oubli, il peut consoler son client en lui rappelant la récompense reçue de la très généreuse Ville de Trois-Rivières, qui lui a versé un boni «hold-up» de 25 000 $ en septembre 2014. Moi, je n'ai pas oublié. C'est assez!
Lucie Gervais
Trois-Rivières
Le Canada, le pays de tous
Les Canadiens ont répondu à la demande de la province de l'Alberta concernant l'aide pour éteindre les feux de forêt dans le secteur de Fort McMurray. L'aide provenait de tous les citoyens du pays, incluant les Québécois.
Encore une fois, nous avons la preuve que nous devons demeurer à l'intérieur du Canada.
Depuis quelques années, on parle d'indépendance du Québec. Qu'arriverait-il si le Québec devait se séparer de notre beau pays le Canada? Aura-t-on tous les services des autres provinces advenant une catastrophe comme celle de Fort McMurray? On n'a qu'à penser aux fusions municipales. Plusieurs péquistes regrettent beaucoup d'avoir accepté ces fusions.
J'aimerais vous faire penser au départ du chef de l'opposition. A-t-il été un peu trop loin dans la promotion de l'indépendance du Québec?
En terminant, on devrait oublier l'indépendance du Québec et ensemble on devrait travailler pour trouver du travail à nos citoyens, principalement à nos jeunes.
Réal Daneault
Secteur Grand-Mère
Shawinigan
Une journée exceptionnelle
Quelle journée exceptionnelle les citoyens présents ont vécue le samedi 4 juin dernier sur les terrains du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Une armée de valeureux bénévoles de tous âges ont accueilli les gens pour cette Fête familiale des premiers quartiers dans le district du Sanctuaire.
Une qualité de jeux pour les tout-petits et les jeunes de tous âges. Un moment privilégié pour les parents avec leur progéniture et pour certains grands-parents qui accompagnaient leurs petits trésors. Comme moi avec ma petite fille Olivia.
Une organisation très bien orchestrée où les efforts n'ont pas été ménagés pour créer de beaux souvenirs à tous les enfants présents.
Bravo pour cette belle réalisation!
Carole Chevalier
Trois-Rivières