Carrefour des lecteurs

Des activités pour la Semaine de la paternité 
Père de deux magnifiques petites filles de 4 ans et de 7 mois, je me permets d'écrire quelques mots puisque du 10 au 17 juin 2017, nous organisons des activités dans le cadre de la Semaine de la paternité. 
Il s'agit d'une chance unique pour les pères de valoriser l'engagement paternel car les pères prennent de plus en plus leur place dans l'éducation de leurs enfants.
Dans le cadre de mon emploi à COMSEP, un organisme communautaire regroupant des gens en situation de pauvreté qui s'organisent afin d'améliorer leurs conditions de vie, j'ai la chance d'animer des groupes de pères (le Collectif pères). 
Le principe est simple, des pères en situation de pauvreté se réunissent avec ou sans leurs enfants pour faire des activités physiques et pour discuter de l'importance du rôle du père, des compétences parentales, du renforcement des liens d'attachement père-enfant, etc. Nous travaillons aussi avec plusieurs écoles de la ville où nous rejoignons une cinquantaine de pères. Des activités de réussite scolaire sont animées.
Un des pères a voulu se joindre à moi pour écrire quelques mots puisque pour lui aussi, le rôle du père est important pour le développement sain de l'enfant.
«Père de deux enfants, je crois qu'il est très important de valoriser le plaisir au travers de l'apprentissage. Ayant la chance d'être disponible, j'ai participé aux activités de parents citoyens pour toute l'année scolaire 2016-2017. Et du plaisir nous en avons eu avec ma fille et sa classe de 1re-2e année; je recommencerais l'an prochain!
Je suis aussi père d'un beau grand préado de 12 ans. Il se lève un samedi matin en disant: ''Papa, est-ce qu'on va au gym aujourd'hui?'' Et je lui réponds: ''Non mon amour, malheureusement il n'y a pas de Collectif pères toutes les fins de semaine. Mais je suis content que tu me préfères à tes amis un samedi matin! On va trouver autre chose!''»
En conclusion, je vous invite à participer aux différentes activités organisées dans le cadre de cette Semaine de la paternité (voir le détail sur le Facebook de COMSEP) puisque l'engagement des pères profite aux enfants, aux mères et aux pères eux-mêmes! Tout le monde y gagne!
Mathieu Kleinprintz, travailleur communautaire pour COMSEP
Marc Lacombe, père et participant au programme Familles de COMSEP
Un vote par correspondance pour les villégiateurs
Je suis un villégiateur de la municipalité de Trois-Rives en Mauricie. 
Récemment, un groupe de citoyens ont demandé à la municipalité de mettre en place un vote par correspondance pour la prochaine élection municipale de novembre. Cette demande était appuyée de la signature de 90 résidents et villégiateurs des lacs Mékinac et du Missionnaire. 
Le maire Lucien Mongrain a refusé cette demande. 
La municipalité de Trois-Rives a une population de 427 personnes, incluant les enfants. 
Il semble que le vote par correspondance de 90 résidents et villégiateurs compte peu pour le maire.
Plusieurs villégiateurs ont fermé leur chalet pour l'hiver au moment des élections de novembre. Le vote par correspondance serait une option intéressante pour leur permettre de participer aux élections municipales. Mais cette option d'une plus grande démocratie ne sera pas possible à Trois-Rives.
Voilà donc la démocratie municipale dans ce qu'elle a de plus beau à offrir. Si le maire pense que le vote par correspondance l'avantagera, il le mettra en place. Sinon, vaut mieux réduire la démocratie pour garder le pouvoir!
Gilles Bouchard
Villégiateur de Trois-Rives