Opinions

Abus des aînés

Lorsqu’on jette un coup d’œil aux taux des taxes scolaires prévus pour l’année 2019-2020 par région, on ne peut que s’étonner. En Mauricie, ce taux est de 0,309 $ par tranche de 100 $ d’évaluation, ce qui en fait la région la plus taxée en taxes scolaires. On peut, par exemple, la comparer à la région des Laurentides, où le taux de taxes est de 0,105 $ par 100 $ d’évaluation.

Shawinigan est déjà la ville la plus surtaxée au Québec au municipal et on apprend qu’elle sera la plus taxée au scolaire. En plus, nos élus accordent encore illégalement par règlement des crédits de taxes alors que le projet de loi privé demandé par la Ville de Shawinigan n’a pas été voté par l’Assemblée nationale.

Opinions

Économie régionale: miser sur l’enseignement supérieur

Les auteurs, Mathieu Vigneault et Bernard Tremblay, sont respectivement pdg du Réseau Trans-tech et de la Fédération des cégeps du Québec.

Partout au Québec, des régions sont confrontées à des enjeux de dévitalisation caractérisés, entre autres, par un exode de la population, notamment des jeunes, le vieillissement de la population et une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Il importe de réinventer les modèles et de déléguer aux régions les leviers nécessaires pour qu’elles assurent elles-mêmes leur développement et leur pérennité, sur des bases plus diversifiées et durables.

Opinions

La lecture influence la personnalité du jeune

Dans une société hautement technologique, il serait primordial de se rappeler que l’être humain, pour rester humain, doit aussi nourrir son affectivité et son imaginaire. D’ailleurs ceux qui réussissent le mieux dans la recherche, n’est-ce pas ceux qui allient à une solide formation scientifique une imagination créatrice? Et les romans, contes, nouvelles, légendes… ne sont-ils pas un creuset pour enrichir l’imagination?

Il est donc nécessaire que les parents et les professeurs de tous les niveaux soient conscients des mérites de la littérature et s’en fassent une alliée pour l’épanouissement de la personnalité des jeunes.

Opinions

Une stratégie vraiment stratégique...

À quelques jours du budget fédéral, la stratégie canadienne en logement annoncée le 22 novembre n’est toujours pas précisée et nous souhaitons qu’elle soit à la hauteur des besoins urgents, qu’on estime à 1,5 million de ménages ayant des besoins impérieux de logements.

Opinions

Nègres blancs d’Amérique, il y a 50 ans

C’est une histoire invraisemblable. Un livre écrit «immédiatement après une grève de la faim de vingt-neuf jours, dans des conditions de détention particulièrement pénibles», écrivait Pierre Vallières de sa cellule du Manhattan House of Detention for Men, une prison fermée huit ans plus tard, par décret municipal, précisément à cause de ses conditions inhumaines. Pour Vallières, c’est le bruit permanent, les cris des prisonniers, ceux des gardes, la discipline absurde et l’immense solitude qui marquent alors son quotidien et celui de ses codétenus. «Très souvent, l’un ou l’autre de nos compagnons de détention s’ouvre les veines par désespoir ou, tout simplement, pour attirer l’attention», écrit-il.

L’auteur, Simon Couillard, est doctorant en études québécoises à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Opinions

Souvenez-vous, mesdames et messieurs d’un certain âge...

Du temps de la prohibition concernant la fabrication et la vente d’alcool, dans les années 1920-1930, lorsque le gouvernement du Québec a constaté le paquet d’argent qu’il y avait à faire avec ça, il a promulgué une loi pour mieux s’emparer de celui-ci. Et c’est devenu la Régie des alcools du Québec: quelque chose de légal, ça paraît beaucoup mieux!

Début des années 60, le maire de Montréal, Jean Drapeau, a lancé sa loterie – légale – pour financer une partie de son exposition universelle de 1967. Le gouvernement a encore vu tout l’argent qu’il y avait à faire avec la loterie, lui a volé son idée. Et avec les années, c’est devenu Loto-Québec

Opinions

Dr Barrette, je quitte votre «Titanic»

Après trente-six ans de pratique médicale, je vous quitte, Dr Barrette.

Je refuse de continuer à travailler dans votre système que vous avez détruit et qui coule comme le Titanic. Je ne veux plus être complice des soins de santé devenus dangereux avec votre réforme.

Opinions

Encadrer l’utilisation des pesticides: un bon début

Encadrer et limiter l’utilisation des néonicotinoïdes et autres pesticides dans les pratiques agricoles ayant un impact majeur sur la santé des abeilles, oiseaux et poissons, voilà une démarche du gouvernement du Québec qui va dans la bonne direction.

La ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, présentait cette semaine une modernisation des règlements sur l’utilisation et la vente des pesticides basées sur le principe de la prescription. Seuls les producteurs agricoles ayant un problème qui nécessite l’utilisation de ces pesticides, un problème reconnu par un agronome, pourront s’en procurer. Cet encadrement vise à réduire l’utilisation quasi systématique des semences enrobées de pesticides, majoritairement du côté du soya ou du maïs.

Opinions

La Maison Carignan nous a permis de retrouver notre fils

Depuis plusieurs mois, la Maison Carignan semble être la cible des médias et des mauvaises langues sur les réseaux sociaux. Beaucoup de témoignages de son fondateur et d’anciens résidents remettent en question la qualité des services. Aujourd’hui, je veux exprimer publiquement mon expérience avec la Maison Carignan.