Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Opinions

Une décision injuste et non équitable

OPINION / Toutes les chaussées (rues, chemins, etc.) du secteur Lac-à-la-Tortue sont existantes depuis des années. Le chemin qui fait le tour du lac, par exemple, est une chaussée qui existe depuis plus de 50 ans. Cette chaussée a été recouverte à une certaine époque, d’un revêtement bitumineux et ensuite entretenue au cours des années suivantes. Les payeurs de taxes de l’ancienne municipalité de Lac-à-la-Tortue, avant les fusions, ont déjà payé pour la construction de ces nombreuses voies de circulation.

L’administration Angers en a profité, avec le projet d’assainissement des eaux et de l’aqueduc au Lac-à-la-Tortue, pour améliorer ces nombreuses voies de circulation. Ce ne sont donc pas des nouvelles structures municipales.

Opinions

Les angles morts de l’aide médicale à mourir

OPINION / La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Diane Francoeur offre son point de vue à propos de l’aide médicale à mourir.

L’auteure, Diane Francoeur, est médecin et présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).

Opinions

Mais pour qui nos élus trifluviens gouvernent-ils?

OPINION / On nous annonce une dépense de 30 millions de beaux dollars pour rénover la salle de spectacle J.-Antonio-Thompson de Trois-Rivières. Si on applique la dynamique décisionnelle qui a eu cours ces dernières années dans notre belle ville, on peut se demander pourquoi on ne nous a pas plutôt parlé de la détruire et d’en construire une toute neuve dans le fameux District 55...

Dans un autre ordre d’idées, on peut se questionner sur l’ordre des priorités de nos élus. On serait prêt à investir un minimum de 30 millions $ pour rénover une infrastructure encore parfaitement fonctionnelle, alors que nous n’avons pas un sou noir à mettre dans une infrastructure aussi indispensable pour une population qu’une piscine municipale quatre saisons, accessible à un coût raisonnable.

Opinions

Une main tendue aux urologues pour la santé des femmes

OPINION / Lettre adressée aux médecins urologues du Québec.

Je me nomme Cynthia Gagné. Depuis un an, j’ai pris la parole dans plusieurs médias pour faire connaître les complications potentielles liées aux bandelettes sous-urétrales; un dispositif médical qu’on implante aux femmes qui souffrent d’incontinence urinaire à l’effort.

Opinions

Une bonne décision?

OPINIONS / En réaction à la lettre de Ghyslain Parent intitulée «Une bonne décision», publiée dans notre édition du samedi 11 janvier dernier.

J’ai lu et relu la lettre intitulée «Une bonne décision» publiée dans Le Nouvelliste du 11 janvier dont l’auteur est un professeur du département de sciences de l’éducation de l’UQTR. Comme le commentaire doit être court, je m’en tiendrai uniquement à la phrase qui m’interpelle le plus. Avec le simple gros bon sens, peut-on se mettre d’accord avec ce qui suit: «Les seules allusions aux religions devraient être faites pour informer les élèves des méfaits des religions et de les mettre en garde contre toute forme d’endoctrinement». C’est radical, n’est-ce pas? Je dirais extrémiste même. Si l’on enseigne ainsi par le négatif, comment les étudiants pourront-ils faire un discernement éclairé?

Opinions

Pour des zones scolaires sécuritaires et fonctionnelles

OPINIONS / Depuis quelques années, nous entendons des propos au sujet de la sécurité des piétons dans notre ville. Malgré certaines tergiversations dans l’actualisation de cette orientation, le conseil municipal est très conscient de cet enjeu.

Aujourd’hui ma réflexion concerne la sécurité dans les zones scolaires. Je trouve important le respect de ces zones pour le bien-être des élèves et des brigadiers scolaires.

Opinions

La cohabitation serait l’idéal

OPINIONS / En réaction à la lettre de M. Jacques Desmeules intitulée «C’est quoi le problème du Colisée?», publiée le 21 janvier dernier.

Je suis entièrement d’accord avec les propos de Monsieur Demeules dans sa lettre intitulée «C’est quoi le problème avec le Colisée?

Opinions

Une occasion unique à saisir

OPINIONS / Maintenant que l’organisation des Canadiens de Montréal a officiellement démontré son intérêt au projet, la Ville de Trois-Rivières a le devoir d’écouter le plus sérieusement du monde la proposition de M. MacDonald.

Opinions

Une année riche pour les employés, moins pour les OBNL

OPINIONS / Je m’adresse ici au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale et à celui de la Santé et des Services Sociaux. La dernière année a été enrichissante pour vous et pour les personnes «handicapées» ou éloignées du marché du travail. Mais qu’en est-il pour les OBNL, les organismes qui aident et qui emploient ces personnes?

Opinions

Pourquoi la reine?

OPINIONS / La Couronne, donc la reine d’Angleterre, est constitutionnellement le centre de l’ordre juridique canadien. Tout se fait en son nom. Si vous êtes poursuivi au criminel, c’est la reine qui vous accuse. Si vous recevez un subpœna pour comparaître à la Cour, c’est au nom de la reine qu’il est libellé.

Opinions

Pour une Journée nationale du travail invisible

OPINIONS / Le travail invisible, c’est tout ce travail non rémunéré fait par amour et par devoir.

C’est le travail d’un parent qui met sa vie professionnelle entre parenthèses le temps d’élever ses enfants et de les amener à une certaine autonomie. Ce sont des femmes et aussi des hommes qui travaillent à maintenir un environnement sain pour la famille.

Opinions

Un simple merci

OPINIONS / Aujourd’hui j’ai le goût de rendre hommage aux médecins. Merci pour votre écoute, merci de nous soigner, tout simplement merci d’être là! Vous avez de grandes responsabilités que vous assumez avec humilité et noblesse. Acceptez cet hommage vous le méritez grandement!!

Monique Lefebvre

Opinions

Les derniers mois de Trump?

OPINIONS / Il se trouve encore des personnes qui croient que les républicains voudront protéger Donald Trump jusqu’au bout, peut-être parce qu’il n’y a pas d’autres candidats républicains «présidentiables». Ils risquent d’être plus nettement perçus comme des complices de la gammick crapuleuse et illégale de ce mégalomane. Avis aux élus du Sénat: votre président risque d’être détesté par de plus en plus de citoyens américains – et par plusieurs milliers d’autres personnes dans plusieurs pays de tout continent. La popularité de Trump s’effrite et n’arrêtera plus de s’effriter en cours d’année.

Et je vous gage un petit 2 $ que – par une façon ou une autre – ce Trump de malheur aura quitté son poste avant la fin avril 2020. Ce n’est pas rien l’histoire d’un missile iranien qui abat un avion de «civils», dont plusieurs Canadiens! Voilà, directement ou non, une autre terrifiante conséquence des gestes et décisions d’un malade narcissique.

Opinions

Objection citoyenne à l’épandage inutile et coûteux d’un pesticide

OPINIONS / Depuis 2008, la Ville de Trois-Rivières paie, via nos taxes, une firme indépendante pour épandre un pesticide dans le but de tuer les insectes piqueurs. Cette décision a été approuvée par le Conseil de Ville de Trois-Rivières en 2008, sans consultation publique ni démonstration relative à des problématiques de Santé publique en lien avec ces insectes piqueurs et, surtout, sans demande particulière provenant des citoyens.

Nous avons d’abord pensé que tous les citoyens étaient concernés par cette taxe pour épandage de pesticide et, à tort, nous avons cru que cette action d’épandage était la réponse à une problématique réelle de Santé publique qui nous aurait échappé. D’abord, à notre grand étonnement, nous avons appris récemment que cette taxe pour épandage de pesticide n’était payée que par les résidents demeurant dans la couronne de la Ville. Ensuite, à notre grande désolation, nos recherches nous ont appris que ce pesticide ne répondait à aucune problématique de Santé publique et que, loin de ne cibler que les insectes piqueurs, il détruisait également des larves d’insectes non piqueurs essentiels à la biodiversité (bio = vie).

Opinions

C’est quoi le problème du colisée?

OPINIONS / J’ai lu plusieurs textes dans Le Nouvelliste à propos de la saga concernant le choix d’une équipe de hockey qui deviendrait l’occupant du nouveau colisée de Trois-Rivières.

Il y a certainement quelque chose que je ne comprends pas dans l’attitude du maire Lamarche et de son conseil de ville, qui semble vouloir trancher pour un au détriment de l’autre. À ce que je sache, deux clients pour occuper le nouvel aréna sont beaucoup plus profitables qu’un seul.

Opinions

Les victimes… d’Amazon

OPINIONS / L’auteur, Sylvain Charlebois, est professeur en distribution et politiques agroalimentaires à l’Université Dalhousie et directeur du Laboratoire de recherche en Sciences analytiques agroalimentaires.

La véritable colonne vertébrale de notre économie agroalimentaire est la distribution. Nous l’avons bien vu l’automne dernier avec la grève du CN. En un instant, notre économie se retrouvait paralysée. Elle est d’une importance capitale, mais aussi bien cachée, loin des consommateurs. Ce concept quasi invisible de la distribution aux yeux du grand public est devenu un véritable champ de bataille pour les grandes bannières, et non par hasard.

Opinions

Croyants et non-croyants

OPINIONS / Dans une cause qu’ils croient juste et bien fondée, certains voudraient bien éradiquer tout l’aspect religieux de notre société ou du moins restreindre le plus possible son influence. Cependant la réalité religieuse fait partie de notre histoire et de notre monde d’aujourd’hui.

Depuis le début des temps, l’homme se questionne face au mystère de la vie, de la mort, de l’au-delà. Les religions, à leurs façons, apportent certaines réponses à cette quête de sens. Selon Wikipédia, le christianisme compterait 2,4 milliards de fidèles en 2015, l’islam 1,7 milliard, l’hindouisme 1,1 milliard et le bouddhisme 500 millions. Bien sûr que l’histoire religieuse et humaine est marquée d’abus, de divisions et de guerres. Comme nous le savons, l’homme dans sa nature est capable du meilleur comme du pire. En ce qui me concerne, je crois que les valeurs fondamentales de ma religion (christianisme) m’aident à faire de moi une meilleure personne et qu’elles répondent aux aspirations profondes de mon cœur.

Opinions

Le «Bti» est-il vraiment biologique?

OPINIONS / Parce que les trois quarts du territoire de la ville Trois-Rivières sont en observation par la compagnie d’épandage et qu’au moins la moitié en est arrosée chaque année, tous les Trifluviens devraient savoir ce qu’est le pesticide Bti.

Ce pesticide est un produit de contrôle des insectes piqueurs. Dans sa simple explication, cette bactérie semble être une bénédiction pour certains citoyens de Trois-Rivières, mais ne l’est surtout pas pour certains animaux.

Opinions

La Ville et la RGMRM doivent maintenir la distribution du calendrier des collectes des déchets

OPINIONS / Ayant été absente durant la période des Fêtes, je me suis demandé à mon retour quelle était la semaine pour mettre mes poubelles en bordure de rue.

En décembre, j’avais reçu un feuillet indiquant comment positionner mon bac et quelles sont les matières acceptées dans le bac bleu. J’ai pensé qu’une erreur s’était produite et qu’on avait oublié de me donner aussi mon calendrier 2020.

Opinions

Bondieuseries et autres zones de confort

OPINIONS / Forcément, une joute s’annonce à la suite à la lettre d’opinion de Richard Rivard (Le Nouvelliste, le 15 janvier 2020) qui commente les propos de Ghislain Parent en rogne, je caricature un peu, contre les bondieuseries – le terme utilisé – prodiguées supposément aux enfants avec le cours d’Éthique et culture religieuse, que le gouvernement se prépare à abolir.

Je ne connais pas ce cours en profondeur mais celles et ceux qui l’ont contesté depuis toujours déploraient, par exemple, une absence majeure, une omission capitale, soit celle de ne croire en rien, c’est-à-dire d’être athée ou, au mieux, agnostique. De là, l’emploi du terme «bondieuseries» par monsieur Parent.

Opinions

Nostalgie des hivers de mon enfance

OPINION / Janvier 1975, un mardi soir sur la 102e Avenue. Les bâtons de hockey sont lancés au centre de la rue, un des deux capitaines les divise au hasard. Nous serons cinq contre quatre. Les quatre bûches faisant office de buts sont installées. Pendant plus de deux heures nous nous démenons d’un bout à l’autre de notre patinoire de fortune. Non pas en patins mais en bottes lunaires. Nos temps d’arrêt sont dictés par le passage des voitures.

Vers 21 heures, ma mère me crie par la fenêtre de rentrer. Ma soirée est déjà terminée. Le score final? Aucune importance.

Opinions

Ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain

OPINION / Lettre adressée au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge.

On a su, dernièrement, que vous voulez abolir les cours où il y aurait des notions de religion dans nos établissements scolaires au Québec. Vous me faites penser à ce malheureux professeur de musique qui avait interdit que ses élèves chantent la chanson «L’hymne à l’amour» d’Édith Piaf, juste parce que dans la dernière phrase de la chanson il y avait le mot Dieu.

Opinions

Le Québec en action contre la pauvreté

OPINION / L’auteur, Jean Boulet, est ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Mauricie.

L’économie québécoise roule présentement à plein régime. Le taux de chômage est au plus bas et les salaires augmentent. Le taux d’assistance sociale atteint un creux historique, alors que seulement 5,3 % de la population bénéficie des programmes d’assistance sociale. Mais malgré cela, la pauvreté demeure une dure réalité contre laquelle nous devons continuer de lutter. Nous devons continuer de resserrer le filet social qui nous distingue et qui fait notre force. Nous devons continuer de faire ce que les Québécois font de mieux: se serrer les coudes.

Opinions

Abolir le cours d’Éthique et culture religieuse?

OPINIONS / Dans tous les domaines, avant de tout changer, on fait un bilan. La prudence et l’honnêteté l’exigent.

En 2008, le cours d’Éthique et culture religieuse (ECR) a été inauguré dans nos écoles. A-t-on oublié que les universités avaient offert une formation de quatre années aux futurs enseignants de ce tout nouveau cours? Il serait bon de consulter ces professeurs universitaires et de tenir compte de leur témoignage. A-t-on interrogé quelques enseignants, ainsi formés, sur leur expérience dudit cours?

Opinions

La STTR: pas que du négatif

OPINIONS / J’ai beaucoup lu concernant les nouveaux circuits des autobus. Malheureusement, la plupart des commentaires étaient négatifs.

Ça fait trois ans que j’utilise les transports en commun. Je crois qu’on a fait un beau travail pour améliorer le service. Bien sûr, on ne peut contenter tout un chacun.

Opinions

Activistes véganes et antispécistes: le gouvernement du Québec doit légiférer

OPINIONS / L’auteur, Marcel Groleau, est président général de l’Union des producteurs agricoles.

Le mois dernier, onze militants véganes se sont introduits dans une ferme porcine de Saint-Hyacinthe. Cette intrusion illégale à la ferme de la famille Grégoire s’inscrit dans une série d’actes, malheureusement de plus en plus fréquents, de la part d’activistes qui veulent mettre fin à l’élevage et à la consommation de produits d’origine animale. En octobre, une vingtaine de porcs ont été retrouvés à l’extérieur d’une porcherie située à quelques kilomètres de là. D’autres gestes de même nature ont été perpétrés l’an dernier en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta. Ces activistes visent toute la filière, des producteurs aux détaillants.

Opinions

Se démarquer!

OPINIONS / L’auteur, Dany Dubé, est un animateur et commentateur sportif qui a déjà été joueur et entraîneur des Patriotes de l’UQTR (hockey). Il est membre du comité de la relance des Patriotes.

Aujourd’hui il m’apparaît important, en tant que membre du comité de la relance des Patriotes, de vous faire part des raisons qui m’ont poussé à joindre le comité piloté par Daniel Lamarre. L’excellence! L’homme à la tête de ce comité m’a inspiré dès mes débuts lors de ma deuxième carrière en communication. Daniel était à l’époque le président de TVA. Nos liens remontent donc aux années 90. Mais, plus encore, la Mauricie est notre point d’ancrage. Trois-Rivières est ma terre d’adoption et Daniel a vu le jour à Shawinigan et possède donc un lien très fort ainsi que des racines dans notre région. Tous deux sommes animés par ce même engagement de redonner à ceux qui ont marqué notre passage.