Opinions

Civisme, respect et retenue: un apprentissage parfois long et ardu

«Un rapport dévastateur» titre le journal Le Nouvelliste de Trois-Rivières concernant l’analyse de 600 pages du professeur Alain Roy de l’Université de Montréal sur l’utilisation abusive des animaux au festival western de Saint-Tite. Quant aux dirigeants de l’activité festive, ils rétorquent par la voix de la vétérinaire Jennifer Woods que les animaux sont correctement traités. Qui dit vrai?

Opinions

Nous sommes imparfaits

Nous sommes imparfaits. Certains s’en sacrent; d’autres s’en attristent. Et, enfin, il y en a d’autres encore qui bûchent du matin au soir pour tâcher de s’instruire, de s’informer et de se cultiver; le tout, dans l’espoir illusoire de devenir parfaits…

On va sans doute apprécier le paragraphe qui suit et qui nous vient de Benjamin Constant: «Parmi, dit-il, les différents systèmes qui se sont suivis, combattus et modifiés, un seul me semble expliquer l’énigme de notre existence individuelle et sociale, un seul me paraît propre à donner un but à nos travaux, à motiver nos recherches, à nous soutenir dans nos incertitudes, à nous relever dans nos découragements. Ce système est celui de la perfectibilité de l’espèce humaine».

Opinions

La présence des signes religieux au travail: ce n’est qu’un début!

L’auteur, Jean-Claude Bernatchez, est professeur titulaire en relations de travail à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Une infirmière, un policier ou un professeur portant le hijab ou le turban peut surprendre au Québec, une société en voie de congédier les symboles du christianisme sur la place publique. Mais ce n’est qu’un début!

Opinions

Améliorons d’abord l’offre de transport en commun

En réaction à l’éditorial de Martin Francoeur intitulé «Bienvenue dans le monde adulte», publié dans notre édition du mardi 17 avril dernier.

Il est important de présenter ici le véritable problème derrière la grogne exprimée par des étudiants du Cégep de Trois-Rivières quant à l’obligation d’adhésion à l’Écopasse.

Opinions

Un projet mort-né

Philippe Couillard vient de sortir de son chapeau un plan de «mobilité durable» (quel terme ridicule!) sans aucune mesure sérieuse pour réduire durablement le problème de la surconsommation de pétrole et de la pollution par les véhicules! Sa comparaison avec le «projet de la Baie James» de son lointain prédécesseur est totalement dérisoire. Voici pourquoi...

Dans les journaux du 18 avril, on peut lire qu’il rejette la mesure de base qui permettrait un début de solution. En effet: «Le premier ministre a toutefois rejeté de nouveau l’idée de taxer l’achat de véhicules polluants, dans un contexte où les ventes de camions et de véhicules utilitaires sport continuent de gagner en popularité au Québec.»

Opinions

Un maire à la recherche d’accommodements

Le maire de Louiseville ne se gêne pas pour dire ce qu’il pense et agir en conséquence. Ses électeurs l’ont d’ailleurs réélu et confirmé dans ses convictions.

Sa récente prise de position sur la prière et le crucifix à l’hôtel de ville s’appuie, entre autres, sur la confiance que les conseillers municipaux accordent à celui qui, par une simple déclaration au sujet de l’industrie du cannabis, a permis que l’entreprise IsoCanMed investisse des millions en sol louisevillois.

Opinions

Bravo, Monsieur Deshaies!

Je tiens à féliciter le maire de Louiseville, M. Yvon Deshaies, qui a mis ses culottes, comme on dit.

Je me souviens, il y a quelques années, alors qu’il y avait des groupes antireligieux qui ont fait des pieds et des mains pour faire enlever nos crèches de Noël dans les lieux publics. Je me souviens aussi quand ils ont crié pour faire enlever les crucifix à l’Assemblée nationale et ailleurs. Je me souviens d’une certaine dame qui a clamé haut et fort que la prière devait cesser lors des assemblées des conseils municipaux. Je me souviens du jugement de la Cour suprême qui interdisait que les signes religieux soient publics.

Opinions

Parti communiste révolutionnaire: une annulation qui en dit long...

Ainsi donc, l’activité que le Parti communiste révolutionnaire devait tenir au Cégep de Trois-Rivières les 22 et 29 avril n’aura pas lieu, le collège ayant décidé unilatéralement d’annuler le contrat de location signé pour l’occasion pour motif que «les orientations qui guidaient l’activité allaient à l’encontre des valeurs du Cégep».

Je ne suis pas membre du parti en question, ni même à proprement parler un de ses sympathisants.

Opinions

Rémunération des médecins: l’urgence d’agir

Au cours des derniers mois, la rémunération des médecins a reçu une couverture médiatique peu ordinaire. Son ampleur dans un contexte de «rigueur budgétaire» a de quoi faire jaser…

Avec tout ce brouhaha, on passe peut-être à côté du cœur du problème: peut-on développer un système de santé public accessible à tous tout en acceptant que les médecins demeurent des travailleurs autonomes, rémunérés à l’acte?