Quelque 300 voitures se sont retrouvées enlisées dans la neige sur l'autoroute 13. Des automobilistes y ont été coincés durant près de 13 heures.

Cafouillage au gouvernement du Québec

L'autoroute 13, presque en plein coeur de Montréal, a été le théâtre d'un problème majeur empêchant la libre circulation des véhicules en pleine tempête.
Environ 300 véhicules sont demeurés prisonniers, incapables de bouger, pendant quelque douze heures. Personne ne semble avoir été capable de régler le problème et permettre le retour à une circulation normale plus tôt. La Sûreté du Québec et le ministère des Transports ont été impuissants.
Pourtant, nous sommes au Québec, pays de la neige. Un événement pareil ne devrait jamais se produire.
Qui, au gouvernement, est responsable de ce fouillis? Je ne sais pas, mais j'ai en tête un exemple que je désire partager. Le gouvernement est comme une flotte de navire. Le dirigeant en chef de cette flotte s'appelle amiral. Le rôle de ce dernier est de commander une flotte.
Cette flotte est composée de plusieurs ministères; chaque ministère étant sous le contrôle d'un capitaine qui est responsable de faire respecter les directives reçues de l'amiral. Le non-respect de ces directives met en péril la crédibilité de l'amiral. Ce dernier, pour bien accomplir son mandat, se doit de respecter en tous points le mandat reçu. Il devra donc avoir des changements au sein de cette flotte.
C'est bien connu, le capitaine est responsable des actions ou inactions de ses subalternes de même que l'amiral est responsable des actions ou inactions de ses capitaines. 
La fluidité dans la gestion est un gage de réussite, sinon c'est le bordel.
Robert Landry
Trois-Rivières