Ça devait arriver...

En réponse à l'article paru hier concernant l'accident survenu à Shawinigan, dimanche soir.
J'habite sur la 4e Rue, entre l'avenue des Cèdres et l'avenue Broadway, depuis huit ans. D'aussi loin que je me rappelle, l'arrêt obligatoire aux quatre coins sur ces artères ne fut jamais respecté. Il y a deux mois, je me suis plainte une autre fois à la SQ de Shawinigan leur demandant de faire respecter cet arrêt. Ils ont mis un patrouilleur le matin entre 7 h 30 et 9 h et ça n'a rien changé... À 7 h 35, la SQ partait après un automobiliste pour faute au Code de la route et n'était pas remplacé. Le problème était latent et ce qui est arrivé devait arriver. Lorsque les arrêts étaient obligatoires aux quatre coins, c'était dangereux de traverser à pied, imaginez maintenant. Infaisable. C'est la courtoisie de certains automobilistes qui me permet de traverser l'avenue des Cèdres, et ce, lorsqu'ils sont courtois...
Lorsqu'une situation routière nous oblige à être plus vigilants et, par la même occasion, nous oblige à faire un détour, serait-ce possible pour ceux qui empruntent ce chemin de partir un peu plus tôt afin de respecter les citoyens qui, eux, vont travailler à pied? C'est seulement une question de savoir-vivre que plusieurs ont oubliée malheureusement.
Caroline Lapointe
Shawinigan