Brian Barton: un éveilleur de conscience

Le Nouvelliste nous a appris le décès de Brian Barton. Avec son départ, Trois-Rivières vient de perdre un de ses plus grands militants pour la justice sociale et la solidarité internationale. Son absence laissera un grand vide dans notre milieu.
Brian était un guide pour nous et un éveilleur de conscience. Comme militant, il a participé à de nombreuses manifestations, mobilisations, rencontres et conférences de presse pour dénoncer les atteintes aux droits de la personne. Il n'a jamais baissé les bras de toute sa vie, restant indigné pour améliorer le sort des personnes en difficulté. Encore dernièrement, approchant les 90 ans, Brian était présent à nos côtés dans une de ces mobilisations.
En 2004, la Ville de Trois-Rivières l'avait honoré en lui décernant sa plus haute distinction, soit l'Ordre de La Vérendrye. J'étais présente lors de cette cérémonie et Brian était tellement fier que sa ville d'adoption ait su reconnaître son apport et son engagement social. Honneur qu'il avait d'ailleurs grandement mérité.
On ne peut que le remercier pour son implication, sa prise de parole et toutes les heures bénévoles qu'il a données pour défendre des valeurs de démocratie, de liberté, d'égalité et d'équité.
Au nom de COMSEP, et en mon nom personnel, j'offre nos plus sincères condoléances à Jocelyne, sa conjointe, à sa famille et à nos amis du Comité de solidarité de Trois-Rivières. Malgré son décès, Brian demeurera pour nous un modèle d'engagement pour une cause et un exemple à imiter.
Sylvie Tardif
coordonnatrice COMSEP
Trois-Rivières