L’intersection Bonaventure-Notre-Dame à Trois-Rivières.
L’intersection Bonaventure-Notre-Dame à Trois-Rivières.

Billard sur rues

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Nouvelliste
OPINIONS / Ah! L’habitude… elle nous fait parfois agir en automates!

Hier après-midi, alors que j’observais les fous jets d’eau de la fontaine située au flambeau du centre-ville de Trois-Rivières, bang!, boum!

La blanche venait d’entrer en collision avec la rouge, qui à son tour, allait frapper la noire; trois véhicules venaient de se tamponner… comme au cirque!

Rien de grave mais les «baguettes» se faisaient aller de tout bord et de tout côté.

À peine 15 minutes plus tard, vroum!, boum!, j’ai failli avaler tout rond mon café et aussi le gobelet; encore un accrochage et une dispute.

- «L’arrêt! Où est l’arrêt?»

- « Quel arrêt?»

- « Celui qui était-là… tout l’été! »

Au début de la saison estivale, la Ville a placé des panneaux de signalisation exigeant un arrêt à l’intersection des rues Bonaventure et Notre-Dame centre.

Des arrêts obligatoires sont permanents sur la rue Bonaventure et d’autres sont provisoirement installés, le temps des activités estivales, sur la rue Notre-Dame.

Lundi, jour de l’Action de grâce, les employés des travaux publics de la Ville s’affairaient à retirer les panneaux de signalisation ainsi que tous les autres aménagements temporaires de la saison.

Malheureusement, aucune indication du changement de signalisation n’a été affichée pour informer les habitués du retrait de l’arrêt obligatoire sur la rue Notre-Dame.

Vous me voyez venir… tant les conducteurs traversant la rue Notre-Dame que ceux circulant sur ladite rue… ne se voyaient venir!

Les habitués, tant d’un côté comme de l’autre, croyaient que l’arrêt obligatoire sur la rue Notre-Dame était toujours en place, d’autres habitués s’imaginaient voir un panneau qui n’était plus là; les uns arrêtaient… et les autres … évitaient de justesse l’accrochage ou entraient en collision.

L’habitude a provoqué un «billard sur rues»; faites vos jeux!

Automobilistes, soyez vigilants; ne vous fiez pas à la «bonne aventure»!

Si vous empruntez la rue Notre-Dame, priez Notre-Dame pour ne pas entrer en collision avec les conducteurs circulant sur la rue Bonaventure.

Bonne route et… gare à l’habitude!

Jean Paquette
Trois-Rivières