Bénévole rémunéré...

Le jeune député Léo Bureau-Blouin, affecté à la jeunesse dans le cabinet Marois, annonçait récemment qu'il se propose de remettre au travail nombre de jeunes en âge et en état de travailler.
Son intention est fort louable, mais là où le bât blesse, c'est qu'il veut engager ces jeunes à faire du bénévolat rémunéré. C'est complètement fausser le sens du bénévolat, ce que monsieur le député semble ignorer.
Voyons ce que dit le dictionnaire Larousse du bénévole: qui fait quelque chose sans être rémunéré sans y être tenu. Un auteur inconnu a dit à la blague: si les bénévoles étaient payés, il y en aurait beaucoup plus. Eh oui! Il faudrait alors considérer tous les travailleurs comme étant des bénévoles, vraiment?
Bravo à tous les vrais bénévoles qui se donnent sans compter en pastorale, dans différents organismes au profit des jeunes, des malades et des démunis de toutes sortes. Dieu vous soutienne et vous bénisse.
Maud Mayrand
Louiseville