L'Amphithéâtre de Trois-Rivières.

Amphithéâtre: espérons que ça va marcher

En lisant l'article sur Daniel Gélinas, le directeur général du Festival d'été de Québec, samedi, dans Le Nouvelliste, je me suis sentie interpellée par ses propos.
Soutenant que l'Amphithéâtre Cogego est un très gros défi, cela m'a amenée à me poser encore une fois la même question: est-ce que ce sera rentable pour les Trifluviens? Allons-nous récupérer les grosses sommes d'argent investies? Nous le souhaitons ardemment et nous devons conserver la foi.
Pour atteindre l'objectif de la rentabilité, nous espérons fortement que l'achalandage sera bien présent et assidu et le coût des billets accessibles à tout le monde. Il faut, dit-on, laisser la chance au coureur, il nous faudra alors avoir toujours de bons participants à la course pour susciter et garder l'intérêt des gens.
C'est ce que nous saurons bientôt avec le Cirque du Soleil pour les trois prochaines années. En attendant, souhaitons fortement que nous ayons eu au départ de ce projet toute l'expertise essentielle et précise pour le mener à bien, car cela pourrait nous coûter très cher en tant que contribuables de Trois-Rivières s'il y avait un manque important à gagner.
Carole Ricard
Trois-Rivières