La plage de l'île Saint-Quentin

Allons jouer dans l'île!

Je me joins aux nombreux citoyens qui s'opposent à l'installation de jeux d'eau à l'amphithéâtre Cogeco. Il existe tout près de là une île magnifique qui fait l'honneur de notre ville, l'île Saint-Quentin. Contrairement à des jets d'eau où des passants pourront s'asseoir et des enfants s'y rafraîchir les pieds durant la saison chaude, l'île est ouverte douze mois par année. Les jeunes et les moins jeunes peuvent se promener dans la nature, s'y baigner l'été, observer la faune et la flore, respirer l'odeur de l'humus à l'automne, profiter des activités hivernales offertes, sans oublier les modules de jeux qui ravissent les enfants.
Cette île a bien besoin d'argent pour son entretien et pour protéger l'érosion de ses berges; il y a aussi les glissades qui tardent à être reconstruites. Est-il possible d'envisager que les familles trifluviennes moins favorisées (et pourquoi pas tous les Trifluviens) puissent avoir accès gratuitement à ce lieu extraordinaire comme c'est le cas pour les bibliothèques?
La somme énorme de plus d'un million de dollars qui serait engloutie dans un projet de jeux d'eau apparaît indécente, d'où le mouvement d'opposition qui s'affirme de plus en plus fort. Que les opposants se lèvent et se fassent entendre, comme lundi soir dernier à l'hôtel de ville.
Jocelyne Pronovost
Trois-Rivières