L’auteur considère que le nouveau Colisée est un actif qui appartient à la communauté et qui devrait servir à la communauté.

À propos du nouveau Colisée...

OPINIONS / Pour ajouter à l’article du mardi 19 décembre concernant M. Daniel Lamarre et le plan d’affaires que l’UQTR a présenté à la Ville de Trois-Rivières, dans le dossier du nouveau Colisée, j’aimerais apporter une opinion complémentaire à considérer dans la réflexion que font nos dirigeants et aux contribuables qui s’intéressent au dossier.

Le nouveau Colisée est un actif qui appartient à la communauté et qui devrait servir à la communauté. L’UQTR en fait partie et y joue un rôle important à Trois Rivières, en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Depuis 50 ans, des étudiants et étudiantes accèdent au marché du travail avec un diplôme de l’UQTR. Pour les étudiants provenant de l’extérieur, ils vivent dans notre communauté de trois à cinq années et plusieurs choisissent d’y poursuivre leur vie active dans de multiples carrières comme en éducation, en santé, en ingénierie, en économie, en psychologie, en loisirs, en administration, en comptabilité, en publicité et autres.

Parmi ces étudiants, plus de 100 ont le statut d’étudiants-athlètes dans neuf disciplines. Les Patriotes Hockey en comptent 25.

Dans le contexte actuel du hockey de compétition, le nouveau Colisée est un actif attrayant pour recruter de futurs étudiants-athlètes qui veulent parfaire leur éducation et pratiquer un sport de haut niveau. Les règles de gouvernance des UQ ne permettent pas certains avantages qu’offrent certaines universités d’autres frontières, donc cette infrastructure moderne est un atout pour attirer des étudiants-athlètes de calibre national et international.

En plus de l’encadrement des études, l’UQTR offre des installations de qualité pour l’entraînement, des programmes spécifiques pour chaque discipline, une équipe multidisciplinaire provenant des programmes de l’UQTR en médecine sportive (chiropratique, thérapie du sport, podiatrie, etc.), équipe de recherche en sport, des suivis sur l’alimentation et l’hygiène de vie.

Pour sa part l’étudiant-athlète doit conserver une moyenne de notes définie; en deçà, il sera exclu de sa discipline sportive le temps de se remettre au niveau requis. Les étudiants-athlètes ont en général une moyenne supérieure à l’ensemble des étudiants.

L’étudiant-athlète doit performer dans sa discipline, contribuer financièrement pour un minimum à son sport, il doit bénévolement participer à des activités dans la communauté, et enfin, certains occupent un emploi rémunéré à temps partiel.

Présentement les Patriotes Hockey s’impliquent dans la communauté en offrant une école de hockey, ils partagent avec l’Association du hockey mineur les revenus de la concession alimentaire lors des parties locales. Les équipes de hockey mineur sont invitées aux parties et profitent de l’occasion pour rencontrer les joueurs, visiter leur vestiaire et en plus jouer un «mini match» entre les périodes.

Pour moi l’UQTR est une pépinière de futurs dirigeants pour notre communauté, une relève de qualité dans plusieurs secteurs d’activité. Les étudiants-athlètes se doivent d’être disciplinés pour réussir leur parcours universitaire et ceci en fait des candidats de choix à la fin de leurs études.

Oui, pour le moment les parties locales sont moins nombreuses mais bientôt je l’espère d’autres universités au Québec auront un programme hockey qui diminuera les distances à parcourir en comparaison avec la ligue de l’Ontario dont nous faisons partie et par le fait même le calendrier devrait s’améliorer en fréquence et régularité des jours de parties locales.

Comme M. Lamarre l’indiquait, il y aura d’autres événements reliés au hockey et dans d’autres domaines, compte tenu de son expérience et de toutes ses relations.

Nous sommes choyés de son implication.

Je termine en vous invitant à la prochaine partie locale le dimanche 5 janvier à 19 h contre les Stingers de Concordia. Billets gratuits à offrir, communiquez avec moi au 819 996-2123. Vous découvrirez une qualité de jeu et un niveau impressionnants.

Alain Labrecque

Trifluvien d’adoption depuis 1971

Patriotes UQTR 1975-1977