Le glissement de terrain survenu à Saint-Maurice.

À propos des glissements de terrain

On parle beaucoup depuis quelques jours des glissements de terrain dans la région. Par contre, je n'ai vu nulle part les causes clairement établies, ni les solutions pour prévenir ces fâcheux incidents.
Je crois qu'une bonne partie des lecteurs aimeraient peut-être savoir s'ils ont besoin de s'inquiéter, mais je ne suis pas certain si on se préoccupe de ceux pour qui le terrain est toujours intact... pour l'instant.
En tant qu'enseignant de sciences et technologie, je n'ai pas toutes les réponses analytiques complexes qu'un ingénieur pourrait vous donner à la suite de l'examen complet d'un sol (composition, stabilité, physique du sol, etc.), par contre, je peux vous donner l'indice suprême d'un sol fragile: le maudit gazon.
La meilleure manière de solidifier un sol, c'est de le couvrir d'une forêt. 
Regardez n'importe quelle photo d'un glissement de terrain. Qu'est-ce qui saute aux yeux? C'est gazonné partout. 
C'est beau, le gazon, mais les racines de notre couvre-sol de banlieue par excellence ne font pas le travail des racines d'un arbre. 
Les racines de l'arbre dans la forêt vont loin dans le sol, à la recherche d'eau de nutriments. Ces racines se croisent et se mêlent aux autres racines et forment un tissu sans failles ni faiblesses. Ces racines vont s'accrocher au roc et l'agrippent, donnant au sol une force latérale mais également verticale quand le sol est mince. 
Bref, ne vous demandez pas si vous êtes en danger de perdre votre terrain, regardez-le plutôt, et si vous voyez la rivière au-dessus du gazon, et qu'aucun arbre ne bloque cette vue magnifique... 
Alors la réponse est oui, votre terrain est en danger. Mais la vue est belle pour l'instant, au moins!
Olivier Myre
Sainte-Thècle