Jian Ghomeshi

À propos de l'affaire Ghomeshi...

J'ai presque souhaité que cet individu soit reconnu coupable mais je me suis rapidement rendu compte que pas un seul juge au Canada aurait pu arriver à cette conclusion à cause d'une preuve aberrante. Mensonges, tripotage des faits, dissimulation, etc. Les trois plaignantes sont chanceuses de n'avoir pas été accusées de parjures ou de témoignages contradictoires.
Certains disent que le juge du procès les a traitées trop sévèrement dans son jugement. Je ne suis pas d'accord. Il ne pouvait quand même pas les féliciter pour lui avoir menti en pleine face, pour lui avoir caché des faits importants et avoir, de concert, manipulé la vérité de façon odieuse. Je crois qu'il eut été préférable que le juge exprime sa réprobation de façon encore plus dure et ce, dans l'intérêt de la justice.
Au lieu de caqueter, certaines femmes devraient prendre conscience qu'ici au Canada on ne condamne pas sans preuve suffisante. Et les menteuses comme les menteurs doivent subir la réprobation énergique des tribunaux.
Serge Gagnon
Louiseville