Avec l’avènement de la 5G, la radiation que nous serons constamment en train d’absorber sera beaucoup plus puissante qu’avant selon les auteurs de cette lettre. Les sources d’émissions de radiation seront aussi beaucoup plus proches de nous, car il faudra beaucoup plus de tours à cellulaires pour que la 5G fonctionne efficacement.

5G... car même sur l’autoroute électronique, la vitesse peut tuer

OPINIONS / La technologie envahit nos vies à une vitesse folle et elle veut le faire encore plus mais sans vous dire que cela risque très fort de se faire aux dépens de votre santé et peut-être même de votre vie. Les grandes compagnies de télécommunications veulent nous imposer la technologie baptisée de 5G, et ce, sans vraiment respecter le «principe de précaution» même le plus élémentaire.

La technologie 5G est synonyme d’ultra hautes fréquences et d’ultra haute intensité. Fondamentalement, la radiation que nous serons constamment en train d’absorber sera beaucoup plus puissante qu’avant et les sources d’émissions de radiation seront aussi beaucoup plus proches de nous, car il faut beaucoup plus de tours à cellulaires pour que la 5G fonctionne efficacement.

Au 1er janvier 2019, 247 scientifiques de 42 pays ont recommandé un moratoire sur le déploiement de la 5G, dans le secteur des télécommunications. Voici quelques faits qui devraient vous inciter fortement à vous poser les bonnes questions.

Le site web www.robindestoits.org nous apprenait le 30 mai 2012 que l’usage du téléphone portable a entraîné une augmentation des tumeurs du cerveau de 50 % chez les enfants au Royaume-Uni en dix ans, de plus de 40 % au Danemark et en Finlande, de même que l’on constate une explosion du phénomène en France. La 5G a été installée dans la ville de New York au cours de l’année 2018 et plusieurs résidents sont tombés malades, de même que leurs animaux domestiques.

La liste des malaises et maladies causées ou aggravées par l’exposition aux micro-ondes ne cesse de s’allonger. On entend souvent dire que si le portable était dangereux, les statistiques du cancer augmenteraient visiblement. C’est justement le cas. Il est à noter que l’on a dit cela aussi pour l’amiante, qui a d’abord cessé d’être couverte par les assurances américaines dès 1913, tout comme les ondes de la téléphonie mobile et du Wifi (Wimax, etc.) depuis l’an 2000, par les compagnies de réassurances mondiales. Le rapport de la Lloyds, publié en 2010, compare la téléphonie mobile à l’amiante pour justifier l’absence de couverture d’assurance. Le motif de cette compagnie: trop dangereux.

Aux États-Unis, le nouveau commissaire Brendan Carr de la Commission fédérale des communications (FCC) fait la promotion de la 5G alors que l’industrie des télécommunications se dit incapable de prouver que la 5G est sans danger pour la santé. Cette agence est présentement sous enquête pour collusion possible avec les entreprises de télécommunications. En septembre 2017, le docteur Anthony B. Miller, professeur émérite à l’université de Toronto, a confirmé dans une conférence auprès d’experts internationaux que des études avancées montrent que les radiofréquences/radiations micro-ondes classées en 2011 par l’Agence internationale de recherche sur le cancer (IARC) sont possiblement cancérigènes, doivent maintenant être élevées au statut de cancérigènes confirmées. Les systèmes pour cellulaires poussent les micro-ondes à l’intérieur de nos corps et de nos cerveaux 24 heures par jour et ce, que vous utilisiez ou possédiez ou non un téléphone cellulaire.

Pour toutes les raisons énumérées, nous vous invitons à signer notre pétition demandant un moratoire, soit un gel temporaire, sur l’implantation de la technologie 5G, tant et aussi longtemps qu’une équipe de chercheurs indépendants mandatée par la Chambre des communes du Canada n’aura pas fait la preuve que la 5G est vraiment sans danger pour la santé. Nous croyons sincèrement que cela représente un strict minimum de mesures de sécurité avant de plonger le Canada dans un laboratoire géant où les personnes, les animaux et l’environnement serviront de cobayes à des entreprises de télécommunications qui se partageront un marché évalué à des milliards de milliards de dollars à l’échelle de la planète.

Le choix final est entre la 5G et notre santé, mais nous ne pourrons pas avoir les deux à la fois. Nous vous demandons de bien vouloir considérer notre demande en allant sur le site de la Chambre des communes à Ottawa afin de signer cette pétition. Le lien est le suivant: https://petitions.noscommunes.ca/fr/ Sur la page d’ouverture, il faut ensuite cliquer sur: signer ou afficher. Le titre de la pétition est: E-2141 (Télécommunications).

Richard Bernier

Vincent Gauthier

Drummondville