Opinions

La loi de la chaise

Quelle belle programmation diversifiée, chaque année, depuis l’avènement des spectacles gratuits à la place du Marché de Shawinigan! Lorsque j’ai reçu la programmation 2018, j’avais hâte d’y participer et de prendre un bain de foule!

Opinions

Efficacité ou mauvaise foi?

ÉDITORIAL / Quelle mouche avait donc piqué la mairesse suppléante de Trois-Rivières, Ginette Bellemare, pour convoquer ses collègues pour une réunion de travail sur le budget en plein milieu du mois de juillet? Difficile de voir autre chose qu’une manœuvre qui visait à irriter les conseillers qui ne partagent pas la vision du maire et de sa garde rapprochée.

Il semble bien que les hostilités aient repris à l’hôtel de ville trifluvien. La semaine dernière, le conseiller du district de Pointe-du-Lac, François Bélisle, avait qualifié de «déclaration de guerre» les propos tenus par le maire Yves Lévesque dans le cadre d’une entrevue accordée au FM 106,9.

Le monde de Jean Isabelle

Le monde de Jean Isabelle

Opinions

Un jardin de tout coeur

Il y a quelques jours, je suis allé à l’UQAM et à la Grande Bibliothèque et j’ai pensé à vous, les «Profs de tout cœur». En effet, je suis allé par hasard à la place Émilie-Gamelin et j’y ai vu un sentier urbain composé de jardins communautaires dans ce parc dédié à la mémoire d’une femme qui a voulu consacrer sa vie aux plus démunis de ce monde. Au cœur de la ville, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, le plus pauvre du Canada, j’y ai rencontré deux jeunes, Guillaume et Camille, qui animaient ces jardins et y travaillaient avec passion, de tout cœur. C’est merveilleux! C’est beau! Ces deux animateurs m’ont même montré une aquapisciculture ou 20 poissons rouges font de l’aquaponique en nourrissant les plantes, des bettes à carde, de leurs déchets. «Rien ne se perd, rien ne se crée», me répondraient certains collègues des sciences naturelles. Je ne sais pourquoi, mais j’ai même pensé à mon collègue Bronchti et à son futur jardin de «dépouilles» où je serai un jour.

Opinions

Ils sont mes voisins, mes amis

En réaction à la lettre de M. Roger Matteau intitulée «Un désolant manque de respect», publiée dans notre édition du 3 juillet dernier.

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre lettre d’opinion. Vous êtes une des rares personnes à réagir dans le bon sens face aux atrocités que certains religieux ont fait subir à des milliers d’enfants autochtones à travers le Canada tout entier. Ce sont autant de vies brisées à jamais pour les chanceux qui ne se sont pas suicidés!

Opinions

La vraie solidarité

La solidarité est définie comme étant le «rapport existant entre des personnes qui, ayant une communauté d’intérêts, sont liées les unes aux autres» ou encore simplement comme «sentiment d’un devoir moral envers les autres membres d’un groupe, fondé sur l’identité de situation, d’intérêts».

Avec de telles définitions, on peut sans aucun doute affirmer que les professeurs de l’UQTR sont solidaires entre eux.