Contenu commandité

Mission [+] L’Union des municipalités du Québec

Sainte-Agathe-des-Monts: accueillir et accompagner les entrepreneurs

Il y a un an, la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts, en collaboration avec de nombreux partenaires, notamment la Corporation de développement économique (CDE) des Laurentides, inaugurait La Manufacture, le premier incubateur-accélérateur d’entreprises des Laurentides. L’initiative, visant à stimuler le développement économique de la région, a permis à deux entreprises agroalimentaires de voir le jour en 2018.

«La Manufacture s’inscrit dans notre stratégie de développement économique. C’est un projet que nous avions à cœur depuis plusieurs années et qui est porteur d’avenir», exprime Paul Calce, directeur de la CDE.

Concrètement, La Manufacture accueille des entreprises en démarrage en leur offrant un loyer à prix modique, dans des locaux totalisant 20 000 pieds carrés, en plus de mettre à leur disposition les services de professionnels.

Au bout de cinq ans, les entreprises doivent quitter La Manufacture pour poursuivre leurs opérations. La Ville de Sainte-Agathe-des-Monts s’est positionnée pour être en mesure de les accueillir sur son territoire. «Nos cinq parcs d’affaires comptent plus de 5 millions de pieds carrés inventoriés […] On veut créer de l’emploi, on veut attirer les jeunes chez nous et pour ça il faut être en mesure de leur offrir des emplois de qualité. Avec La Manufacture, on favorise l’émergence et la croissance de nouvelles entreprises», soutient Denis Chalifoux, maire de Sainte-Agathe-des-Monts.

Mission [+] L’Union des municipalités du Québec

Trois-Rivières: une ville... nouvelle !

Le Québec tout entier reconnaît le succès de Trois-Rivières. Longtemps considérée comme une simple halte, la ville est devenue un incontournable. On s’y attarde, on la visite et on s’y installe.

Un colisée en construction, un amphithéâtre qui présente des spectacles du Cirque du Soleil, un taux de chômage à son plus bas, une population en hausse constante. Qui aurait cru que la ville de Trois-Rivières serait ce qu’elle est aujourd’hui?

Une ville renouvelée 

Trois-Rivières a fait le choix de se réinventer. D’une ville mono-industrielle, elle a entamé un important virage vers la diversification. Elle mise aujourd’hui sur de nouveaux pôles de développement comme l’aéronautique, la transformation métallique, les nouvelles technologies, les sciences de la vie et le tourisme. 

Aux grands maux les grands remèdes, les bâtiments patrimoniaux ont également été revitalisés, de grands chantiers ont démarré et le centre-ville a connu un coup de jeunesse. Ainsi, un terrain désaffecté accueille désormais un amphithéâtre impressionnant, une ancienne usine s’est transformée en musée sur l’industrie des pâtes et papiers, un escalier majestueux se déroule vers les berges du fleuve Saint-Laurent. 

Mission [+] L’Union des municipalités du Québec

Shawinigan: une ville en pleine effervescence

La rivière Saint-Maurice la traverse d’un bout à l’autre, la Cité de l’énergie y présente des spectacles à couper le souffle, le DigiHub en fait sa fierté... Fière de son passé industriel, c’est toutefois sous un visage très différent que se présente désormais la ville de Shawinigan, une ville en pleine effervescence

Cette vision de la ville de Shawinigan, personne ne la croyait possible il y a de cela quelques années à peine, alors que Shawinigan était reconnue comme une ville industrielle en décroissance. C’est pourtant le défi qu’a été en mesure de relever Shawinigan en diversifiant son économie de A à Z.

«Ce qui me rend particulièrement fier à Shawinigan, c’est notre Centre d’entrepreneuriat et, bien sûr, le DigiHub, qui rayonne partout au Québec et en France. Ces éléments nous ont permis de diversifier notre économie et de passer d’une ville industrielle à une ville d’entrepreneurs. De plus, ça fait en sorte que les jeunes restent et reviennent à Shawinigan», avoue le maire, Michel Angers.

Mission [+] L’Union des municipalités du Québec

La Tuque: une ville en pleine nature

Avec un territoire d’une superficie de 30000 km2, soit l’équivalent de 60 fois l’île de Montréal, La Tuque se distingue par son milieu de vie urbain dynamique et par la qualité de vie offerte à ses citoyens, là où les plaisirs de vivre en ville côtoient les joies de la nature et du plein air.

Forte de ses 17000 lacs, de ses nombreuses rivières, de ses 30000 km de chemins forestiers, de ses 64 pourvoiries, de ses 9 zecs, de ses 4100 chalets de villégiature et de ses nombreux sentiers récréotouristiques, La Tuque a de quoi faire rêver.

Destination touristique par excellence très recherchée, notamment lors de la saison de la chasse et de la pêche, La Tuque s’assure de toujours mettre en valeur ses centres d’intérêt et de trouver des solutions afin de poursuivre son développement. On y trouve notamment le parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais, la gare située au centre-ville, ainsi que le lac Saint-Louis, pour ne nommer que
ceux-là.    

«On est en train de faire du lac Saint-Louis un partenariat avec la Nation Atikamekw, par le biais de la nature et des arts ­notamment. Puisque 30% de notre population provient de cette nation, on souhaitait leur redonner une place de choix», mentionne le maire de La Tuque, M. Pierre-David Tremblay.