Contenu commandité

Centre-du-Québec

Musée de bronze d’Inverness

Imaginez-vous passer lentement la main sur un bronze de l’artiste Armand Vaillancourt, sentir toute la puissance du geste et la ­douceur du matériau. Saviez-­vous que le Musée du bronze ­d’Inverness est l’un des seuls musées au Canada où il est permis de ­toucher?

Au cœur d’un village qui compte deux fonderies d’importance, le musée prend place dans un bâtiment historique datant de 1860. Entre ses murs, on trouve à ­l’année une impressionnante collection d’œuvres, dont celles ­d’Armand Vaillancourt, d’Alfred Laliberté et de Suzor Côté.

Jusqu’au 14 octobre, 22 artistes (sculpteurs et peintres) interprètent à leur façon le thème Écosystème et biodiversité: une affaire de culture. Au programme, une cinquantaine d’œuvres, dont celles de Michel Gauthier, d’Anne Renard, de Marc Martel, de Patrick Leduc et de Cooke-Sasseville. De plus, chaque samedi et dimanche de juillet et août, à 14h, vous pourrez assister à une démonstration de coulée et repartir avec votre éclat..

CENTRE-DU-QUÉBEC

Musée National de la Photographie

Au carrefour des arts, de l’histoire et de la science, la photographie offre un univers fascinant. Une visite à ce musée, le seul du genre au Canada, suscite l’émerveillement, la réflexion, l’évasion…

Le site cumule une collection impressionnante de photos ainsi que d’appareils, des plus anciens aux plus modernes, sans oublier plus de 4000 livres spécialisés en photos.

En tête d’affiche jusqu’au 9 juillet, Jean-René Dufort nous partage sa vision de l’univers qui l’entoure avec Mon œil, 34 photographies choisies au hasard de ses rencontres. Quant à Michel Doyon, il nous dévoile ses moments magiques vécus en Afrique du Sud à travers l’exposition Il était une fois… l’Afrique

Puis, du 15 au 31 août, le Musée accueille les œuvres du chanteur Bryan Adams, aussi reconnu comme photographe. Spécialisé dans le portrait et la mode, il révèle la personnalité et la sensibilité à fleur de peau de ses modèles. 

Centre-du-Québec

Moulin Michel

Monument clé d’une époque désormais révolue, le Moulin Michel, situé à Bécancour dans le secteur Gentilly, est l’endroit de prédilection pour découvrir l’histoire de ce moulin à farine encore fonctionnel, construit en 1783.

La visite des deux expositions du Moulin Michel permet, entre autres, de découvrir l’architecture de ce trésor patrimonial, dans un endroit où l’histoire, la richesse du paysage et le calme sont rois et maîtres.

L’exposition Du barrage au bluteau présente une animation 3D expliquant toutes les étapes de fabrication de la fameuse farine de sarrasin tant appréciée des visiteurs. Pour sa part, l’exposition Le grain du bois raconte l’histoire du légendaire Alfred Michel, dernier meunier a avoir exercé le métier dans ce moulin et de ses précieux outils de meunier. Que ce soit pour visiter les expositions, déguster un bon repas à la Crêperie Champêtre ou pour profiter du paysage, le Moulin Michel est l’endroit par excellence pour passer une journée complète sans s’ennuyer. 

CENTRE-DU-QUÉBEC

Galerie d’art Desjardins

La Galerie d’art Desjardins de Drummondville est un centre d’exposition voué à la diffusion de l’art contemporain québécois. Depuis son ouverture en 1978, plus de 330 expositions ont occupé son espace principal et attiré près de 540000 visiteurs, enfants, adultes et aînés. Son orientation généraliste lui a permis de présenter un large éventail de démarches et de techniques, dans un but d’apprentissage et de culture personnelle des visiteurs.

Avec l’instauration de son volet éducatif en 1989, plusieurs formes de médiations ont été mises en œuvre auprès de différents publics. Plus de 1500 interventions et activités ont touché au-delà de 36000 personnes, majoritairement des enfants du milieu scolaire.

On lui doit aussi un engagement social important dans sa communauté, notamment par sa présence soutenue auprès des Impatients et son implication aux activités socioculturelles du Centre d’hébergement Frederick-George-Heriot, le CHSLD de Drummondville.

Centre-du-Québec

Musée des Abénakis: la mémoire d’une nation

Faire découvrir la richesse culturelle de la Première Nation des Abénakis sous un angle différent et actuel, le tout raconté et expliqué par de jeunes guides abénakis, c’est l’expérience unique que propose le Musée des Abénakis d’Odanak.

Fondé en 1965 par les membres de la communauté et le missionnaire Rémi Dolan, le Musée des Abénakis est la première institution muséale autochtone du Québec qui présente des expositions à thématique autochtone. «En plus de proposer une approche individualisée , les visiteurs peuvent s’attendre à faire une visite guidée avec de jeunes abénakis de notre communauté. Ces jeunes sont donc en mesure de décrire leur réalité et de raconter leur histoire, ce qui permet aux visiteurs de découvrir que les Abénakis sont là depuis très longtemps et qu’ils sont toujours présents sur le territoire encore aujourd’hui», souligne l’agente médiation et communication du Musée des Abénakis, Vicky Desfossés-Bégin.

Cet été, ce sont deux expositions qui sont à l’honneur au Musée des Abénakis. En effet, l’exposition permanente Wôbanaki, le peuple du soleil levant fait découvrir l’histoire, le savoir et le savoir-faire des Abénakis en suivant le rythme des saisons et des lunaisons. L’exposition temporaire L’indien au-delà d’Hollywood fera quant à elle son entrée au Musée dès le 29 juin.

«À travers cette exposition, on souhaite démontrer que chaque nation autochtone a sa propre culture et sa propre identité et qu’il est faux de généraliser l’ensemble des autochtones en une seule et même nation, contrairement aux messages véhiculés par la culture populaire», mentionne Vicky Desfossés-Bégin.

Centre du Québec

Centre de la Biodiversité du Québec: voir, toucher, sentir la biodiversité!

Voir, toucher et sentir la biodiversité, comment est-ce possible? Le Centre de la Biodiversité sait en effet comment combler tous ces sens en un tour de main, grâce à des expositions et à des installations spécialement conçues à cet effet.

Bien plus importantes que l’on peut le croire, la faune et la flore québécoise jouent un rôle central dans la vie de tout un chacun. Afin de permettre à tous de mieux comprendre le monde dans lequel on vit, le Centre de la Biodiversité du Québec se fait un devoir de sensibiliser et d’éduquer les jeunes et les adultes à l’existence et à la conservation des espèces biologiques du Québec, ainsi qu’au développement durable de la planète.

«On essaie de faire prendre conscience aux gens de l’importance de la biodiversité et de la vie qui nous entoure, car s’il n’y avait pas de biodiversité, on ne serait pas là. Les visiteurs viennent ici pour avoir du plaisir. On leur fait évidemment passer des messages, sans toutefois être moralisateur. Ce sont donc les visiteurs qui prennent ­eux-mêmes conscience de l’importance de la biodiversité», mentionne la directrice générale du Centre, Carole Bellerose. 

Centre-du-québec

Musée des religions du monde: un musée qui soulève des questions

Aborder les sujets de la boisson, de l’arche de Noé et du hockey, mais sous une perspective religieuse, c’est possible? C’est du moins l’avenue audacieuse et surprenante que propose cet été le Musée des religions du monde de Nicolet.

Unique en Amérique, le Musée des religions du monde expose les fondements des cinq grandes traditions religieuses afin d’en favoriser une meilleure compréhension et de développer une plus grande tolérance envers la différence. «Ce que les gens doivent comprendre, c’est qu’on explique les comportements religieux. On ne tente donc pas de convertir les visiteurs à quelque religion que ce soit, mais on tente plutôt de les convertir à la culture», mentionne le directeur de l’endroit, Jean-François Royal.

Pour ce faire, le Musée des religions du monde présente son exposition permanente Êtes-vous près? qui explique les rituels religieux des grandes traditions religieuses à travers les yeux d’adolescents. De plus, le Musée des religions du monde propose cet été trois expositions temporaires aux sujets audacieux. Parmi celles-ci, on trouve notamment l’exposition colorée et basée sur le jeu AMEN nous la coupe, qui tente d’expliquer les parallèles entre les fans de hockey et les croyants.

Pour sa part, l’exposition Maudite boisson invite à découvrir le lien ambigu entre la consommation d’alcool au Québec et la religion, en mettant en lumière la dualité qui entoure ce geste éminemment social. Le tout sans oublier l’exposition L’arche de Noé selon Claude Laforturne qui fera ­découvrir cette histoire millénaire sur un mode poétique, ludique et participatif.

Centre-du-Québec

Maison et atelier Rodolphe-Duguay: un atelier unique

Il y a plus de 125 ans, naissait Rodolphe Duguay, un peintre paysagiste précurseur de la gravure au Québec. Plus de 125 ans plus tard, le parcours unique de cet artiste nicolétain, présenté à la Maison et atelier Rodolphe-Duguay par le biais de diverses expositions, fascine toujours.

Visiter la Maison et atelier Rodolphe-Duguay, c’est entrer dans l’univers d’un couple d’artistes accomplis. Lui, peintre-graveur, elle, écrivaine et poétesse, Rodolphe Duguay et Jeanne L’Archevêque ont consacré leur vie dans un lieu d’inspiration unique au cœur de la nature. Cette maison, reconnue monument historique, est composée d’un ensemble qui comprend: la maison ancestrale, l’atelier et l’environnement naturel de la propriété. 

Cet ensemble en fait un site qualifié d’unique au Québec. En effet, ces éléments témoignent à la fois du lieu de naissance de l’artiste, de sa vie familiale et de sa carrière artistique qui a duré plus de 40 ans. À travers les activités et les expositions, la Maison et atelier Rodolphe-Duguay a ainsi pour mission de promouvoir l’œuvre de Rodolphe Duguay et de Jeanne L’Archevêque, tout en sensibilisant le milieu au domaine des arts et en faisant connaître les créations artistiques de la région.

Pour ce faire, l’atelier l’Ermitage qui présente les nombreuses œuvres de Duguay est ouvert à tous. Cinq expositions seront par ailleurs présentées lors de la période estivale. Parmi celles-ci, on trouve notamment l’exposition Ciel de Sylvie Sainte-Marie, Moments précieux de Lorraine St-Arnaud, Saisons de Gilles Devault, Portraits de Suzanne Boisclair et Diversité de Dany Drolet, Mathieu Marier et Jeanne Proulx.