Dans son restaurant-raicilleria, Memo Wulff (à droite) explique la fabrication de cette eau-de-vie typiquement mexicaine qu’est la raicilla, proche parente de la tequila. Avec son distillateur Fernando (à gauche), il propose une dégustation de la raicilla sous plusieurs formes.

Tourisme d’expérience... et de papilles gustatives

Guacamole, tacos, salsa, tortillas, chocolat, mole, tamales, raicilla... Un des bons moyens de découvrir Puerto Vallarta est d’en apprécier les saveurs. Mieux encore: de mettre la main à la pâte et de cuisiner vous-mêmes certains de ces délices.

parcours de tacos

Comme si elle n’avait pas déjà assez de charmes, Puerto Vallarta séduit aussi par le ventre et par les papilles.

Une belle façon de découvrir ce que la ville a à offrir est de faire un circuit axé sur la découverte des restaurants dont les tacos sont la spécialité. En petit groupe et avec un guide, la tournée que propose Vallarta Food Tours compte une dizaine d’arrêts à la gloire du mets national.

Des tacos classiques, certes, mais aussi des tacos de poisson, des tacos à la viande provenant de la tête des bovins – cervelle, joue, langue, notamment –, des tacos d’espadon fumé, de porc mariné... Recommandation: ne pas manger dans les six ou huit heures qui précèdent un tel tour guidé pour bien en profiter!

En cours de route, le guide s’arrêtera dans un stand d’eaux aromatisées aux fruits (agua fresca), dans un stand à churros, dans une chocolaterie locale et dans un comptoir à crème glacée. Voyez ici la pertinence de la recommandation du paragraphe précédent...

cuisiner avec julio cesar

Le summum de l’expérience de tourisme gastronomique à Puerto Vallarta, c’est le restaurant Gaby’s qui le propose. Ou plutôt son chef, Julio César Castillón. L’établissement renommé est situé dans le quartier Proyecto Escola, quelques rues derrière le Malecón. En prenant soin de réserver à l’avance, il est possible de passer quelques heures avec le chef pour une petite session de formation sur la cuisine traditionnelle mexicaine. Le cours se déroule sur la terrasse du restaurant.

Première étape de cette formation: se rendre au marché avec le chef pour faire les courses: légumes, pâte à tortillas, poulet, poisson.

De retour sur la terrasse du restaurant, on nous montre comment préparer la salsa et le guacamole à l’huile de bras, dans un de ces mortiers traditionnels. On cuira aussi nos propres tortillas en prenant bien soin de compter les douze secondes de chaque côté. On découvrira aussi les secrets du mole, sorte de sauce qui goûte divinement bon, probablement parce qu’elle contient du chocolat. On finira avec le dessert, des tamales. Qu’on risque d’en rapporter à l’hôtel parce que nos estomacs ont leurs limites.

Un cours de cuisine typiquement mexicaine avec le chef Julio Cesar Castillón est une expérience unique lors d’un séjour à Puerto Vallarta.

Le chef Julio César vous remettra même un certificat attestant que vous avez suivi le cours de cuisine traditionnelle mexicaine en sa compagnie. Ça se place bien sur un réfrigérateur!

jouer les chocolatiers

Tant qu’à être dans les expériences culinaires, pourquoi ne pas se transformer en chocolatier pour quelques heures? C’est ce que vous pouvez faire au Chocomuseo, une petite fabrique de chocolats avec boutique. Mais à l’étage, une salle est aménagée en petit musée dédié à l’histoire du chocolat et à sa fabrication. Mieux encore, il y a un espace prévu pour apprendre comment fabriquer quelques douceurs chocolatées.

On commencera par des boissons chocolatées, puis viendront les truffes et les chocolats moulés. Eduardo, le maître chocolatier, nous apprend les rudiments de la fabrication de ces petits délices qu’on pourra aussi rapporter, non sans une certaine fierté. On pourra aussi faire quelques emplettes à la boutique du rez-de-chaussée, où le chocolat se décline en une variété de produits et de saveurs ajoutées.

découvrir la raicilla

On connaît tous la tequila. On connaît aussi assez bien le Mezcal. Mais on connaît moins la raicilla, qui est pourtant un proche parent de la boisson nationale du pays. La seule différence, c’est le plant d’agave qui sert à sa fabrication.

Pour pouvoir porter l’étiquette de tequila, la boisson doit provenir de l’agave azul (agave bleu), une variété propre à l’État de Jalisco.

Le Mezcal peut être produit dans huit États du Mexique et à partir d’une trentaine de variétés d’agave.

La raicilla est un Mezcal produit à partir de l’Agave Lechuguilla dans les montagnes de l’Etat de Jalisco. Le procédé artisanal de fabrication de la raicilla est semblable à celui de la tequila. La principale différence est dans le taux d’alcool qui se situe à 45 % pour la raicilla et entre 30 % et 35 % pour la tequila. Les prix sont semblables. Et la raicilla aurait un net avantage sur la tequila ou sur les autres Mezcals: il n’y aurait pas de mal de tête de lendemain de veille si on en boit pour la peine.

Pour découvrir la raicilla et entendre un spécialiste parler de cette boisson, il faut faire un saut du côté du restaurant La Lulú, dans le quartier de Versalles. L’endroit est aussi la seule raicillería de Puerto Vallarta. Le propriétaire, Memo Wulff, et son distillateur, Fernando, proposeront une dégustation qui peut être suivie d’un repas sur place. On y sert des plats savoureux et typiques, bien roboratifs pour mieux faire passer la quantité de raicilla qu’on aura absorbée...

Envie de chocolat? Faites-le vous-mêmes! Au Chocomuseo, le maître chocolatier Eduardo vous apprend comment faire du chocolat, des boissons chocolatées et des truffes.

En quelques heures, la succession de cocktails à base de raicilla ou de raicilla pure, saura certainement vous étourdir un peu. D’où l’importance d’avaler quelques trucs sur place.

Ce reportage a été rendu possible grâce à l’Office du tourisme de Puerto Vallarta et de ENroute Communications.