Le frigo à la rescousse de votre vie sexuelle

CHRONIQUE / Le frigo, cet allié. Exit Ricardo, soeur Angèle ou l’homme de la cabane à sucre. C’est bel et bien moi, votre sexologue, qui vous précise qu’effectivement, le réfrigérateur de votre cuisine peut venir à la rescousse de certaines tensions sexuelles. Étiez-vous au courant ?

Entreprendre les rapports sexuels, c’est souvent une source de litige pour certains couples, du moins pour celui du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui s’est aventuré dans mon bureau.

Monsieur me précise que Madame ne prend que très rarement les devants, donne des signes au compte-gouttes de son intérêt pour « la chose », feint l’endormissement paradoxal après ses téléromans ou se vêtit le soir venu de la même jaquette de flanalette que madame Bourette.

« Comment, alors diable, comprendre qu’elle puisse avoir envie de faire l’amour ? », s’insurge-t-il, avec raison.

Madame, de son côté, le trouve fatigant. Monsieur est toujours prêt à faire les premiers pas. Il n’a pas de problème avec ça. Quémandage fréquent, signe d’érection ô combien non subtil, impossibilité d’affection sans arrière-pensées, pression par million ; le sexe par obligation, voici comment elle le perçoit la plupart du temps.

« Fais de l’air ! », s’insurge-t-elle, avec raison.

Et le frigo dans tout ça ?

Loin de moi le désir de reléguer au second plan cette nécessité d’une bonne communication conjugale. Être en mesure de s’affirmer, de nommer ses besoins, d’exprimer ses ressentis, mais aussi d’écouter l’autre, en plus de recevoir ses dires, est un préalable à développer comme couple.

Ceci dit, parce que des fois, ça peut aussi sembler bien compliqué, voilà où le frigo intervient ! Vite fait et concret, je recommande cet exercice, histoire de vous amuser.

Au diable la maladresse ! Cet appareil utilisé pour conserver temporairement les aliments au frais, peut effectivement se porter garant de votre intérêt à faire ou non du sexe ce soir ! Il suffit de potentialiser son pouvoir magnétique. Pour ce faire, un seul ingrédient s’avère nécessaire. Monsieur, Madame, à vos aimants, que vous disposerez en fonction de vos aspirations !

Truc de sexologue

Rien de mieux que cette porte que vous séparerez mentalement, ou tangiblement, en quarts. Le premier pour signifier que vous êtes officiellement partant pour tous rapprochements physiques. Avec ou sans surprise, c’est ici que vous officialiserez ce feu vert.

Le second servira tout bonnement à préciser votre absence d’intérêt pour quoi que ce soit. Inutile de feindre la migraine, de frôler la Troisième Guerre mondiale ou encore de vous justifier à outrance, le réfrigérateur parlera pour vous. Non, merci, bye !

Le troisième espace, quant à lui, annoncera que vous êtes mûr pour l’affection – tendresse, câlins, bécotage, chatouilles et papouilles –, sans pour autant donner le go à la génitalité qu’impose la relation sexuelle. De la tendresse, voilà tout.

Et le dernier quart ? Vous comprendrez que je l’ai nommé « Il faut jaser ! ». Bien que la technique du frigo précise clairement les intentions et les volontés de chacun des partenaires, c’est plus souvent sous les allures du jeu qu’elle sera explorée. Cette dernière partie ramène au sérieux et se voit aussi garante d’ajustements souvent nécessaires. Avec ou sans aide, c’est selon !

Parce que les comportements, les agissements et les expressions de l’autre mènent parfois à de fausses ou mauvaises interprétations, peut-être votre réfrigérateur saura vous donner l’heure juste sur ses volontés réelles. Avant de crier à la frigidité ou aux ardeurs redoutées, consultez vos aimants. Qui sait ?