La double protection, la meilleure des options!

COURRIER DU LECTEUR / Quand un homme éjacule après une pénétration, le sperme est bon combien de temps? Je sais que mon amie et son chum emploient le condom seulement vers la fin de la relation sexuelle malgré qu'il y ait des risques de grossesse. Elle, elle souhaiterait être enceinte, mais lui il n'est pas prêt. Qu'en dites-vous?

Cette question comporte deux volets ô combien pertinente. De prime abord, débutons avec ce sujet du jour qu’est la fertilité masculine. Messieurs les hommes, de par leur appareillage reproducteur, produisent des spermatozoïdes, aussi appelés, dans un langage plus savant, gamètes mâles.

Toute une cohorte ! 

Venant par millions lors de ce feu d’artifice appelé éjaculation, ces derniers assurent la moitié de la recette nécessaire pour faire ce phénomène incroyable ou non, selon la volonté de chacun, que représente la conception.

Mais, puisqu’il y a toujours un mais ou encore une exception à la règle, il est possible, voire probable, que le corps humain puisse jouer des tours à qui se pense un peu trop en contrôle de ses « écoulements ».

Effectivement, bien au-delà de ladite éjaculation, tous produisent involontairement de ce liquide pré-éjaculatoire ou séminal pouvant, lui aussi, contenir son lot de spermatozoïdes viables. Ainsi, un simple frottement vulve-pénis, toute manipulation pénis-doigt-vagin et un coït plein de bonnes intentions d’interruption sont à risque de produire la vie. Qu’on se le dise.

Longue vie aux spermatozoïdes !

Tenaces et durables que ces petits têtards en quête de vie ! Dans des conditions optimales, ces derniers peuvent se montrer vigoureux de deux à cinq jours dans la cavité utérine de madame ! La patience, cette meilleure des vertus, additionnée à toute possibilité d’ovuler un peu n’importe quand chez la femme au cycle non régulier, ou en jeune âge, augmente certes le risque de grossesse.

Pas de sexe sans latex... et le reste !

Très chère, je ne le répéterai jamais assez. Pas de chance à prendre. Qui a des contacts sexuels dans un but non reproductif se doit d’utiliser la contraception, et ce, du début à la fin des rapprochements.

De ce fait, vivement les méthodes hormonales telles la fameuse pilule, le timbre, l’anneau, l’injection et le stérilet pour prévenir la grossesse, en plus du condom, histoire de prendre en charge à la fois sa santé sexuelle et reproductive. La double protection est la meilleure des options !

Parentalité

« Elle, elle souhaiterait être enceinte, mais lui n’est pas prêt. »

La voici cette phrase me chicotant. Souhaiter, vouloir, désirer, brûler d’envie d’être enceinte et par la force des choses, être mère pour les 82 prochaines années, en voilà une chose. L’être vraiment, une tout autre paire de manches dans l’immédiat, dans un futur plus ou moins rapproché et jusqu’à ce que mort s’ensuive !

Ne pas être sur le même diapason, conjugalement parlant, face à l’éventualité de fonder une famille, est un enjeu souvent répertorié. Puisque rien n’est plus qu’engageant et responsabilisant que de mettre un enfant innocent au monde, il va de soi qu’autant votre amie que son chéri doivent être prêts et volontaires pour entamer cette grande aventure.

Bien que tous et toutes soient responsables de prendre en charge ses capacités reproductives et de faire le nécessaire pour ne pas peupler davantage la planète, concevoir un bébé sans autorisation ou encore en catimini du partenaire est une stratégie que j’ai déjà vue à plus d’une reprise, malheureusement. Est-ce le cas ici ? Allons savoir !

Quand, comment, avec qui, ici, maintenant et pour toujours ; voilà ce qui devrait toujours être considéré avant de faire un bébé, ne serait-ce que pour lui. Transmettez le message à votre amie !