La recette de Monsieur Cocktail: un vent d’époque

Patrice Plante
Patrice Plante
Collaboration spéciale
Le vent souffle abondamment. Au bord de l’eau, la grisaille d’automne s’enroule autour des bateaux qui se reposent de leur été chargé en émotions. Je tend le regard vers l’horizon. L’air frais est chargé d’humidité dans ce beau mois de septembre, mouillé bien que tout en verdure. 

Je regarde mes gougounes, dépité de les voir se réfugier au sous-sol pour leur longue hibernation, mais excité à l’idée de retrouver mes bérets, mes foulards, mes souliers à double sangle et mes habits trois-pièces en laine. Comme si septembre était le mois du gentlemen et me rappelait le 19e siècle, les saloons tamisés de fumée et bondés de rires. Les randonnées en forêt, l’odeur du bois et de la terre mouillée. Un vent d’époque et de whisky. Et donc, de Manhattan.

Premier cocktail classique sucré à l’aide de vermouth et né à New York autour des années 1860, le Manhattan est le grand frère du Martini. Il a été longtemps le roi des cocktails au 19e siècle avant d’être peu à peu remplacé par son «frère», une version blanche (gin et vermouth sec) plus en vogue grâce à la popularité grandissante du gin.

Quant à ses origines, elles sont nébuleuses : certains attribuent sa création au bartender du Manhattan Club lors d’une fête organisée par… la mère de Winston Churchill. Quoique son origine soit aussi opaque que sa robe ambrée, le Manhattan est un puissant exemple du mariage entre le caramel épicé des vermouths rouge et la force tranquille et boisée d’un bon bourbon ou d’un bon rye. 

Manhattan (version classique*)

INGRÉDIENTS

  • 2 oz de whisky
  • 1 oz de vermouth rouge
  • 2 traits d’amer Angostura
  • 1 trait d’amer à l’orange
  • Zeste d’orange et cerise marasquin (pour décorer)

PRÉPARATION

  1. Dans un verre à mélanger, ajouter tous les ingrédients et mélanger avec de la glace à la baguette ou à la cuillère de bar.
  2. Filtrer dans un verre à martini ou une coupe refroidie.
  3. Décorer d’un zeste d’orange et d’une cerise marasquin.

Santé!

* Pour la version simple et rapide, faible en sucre ou sans alcool de cette recette, consultez le site ­monsieur-cocktail.com