Steeve Fortin
Un comparatif de taille entre le Google Pixel 4 et l’iPhone 11 Pro Max nous permet de constater l’envergure du Galaxy Flip lorsqu’il est déplié.
Un comparatif de taille entre le Google Pixel 4 et l’iPhone 11 Pro Max nous permet de constater l’envergure du Galaxy Flip lorsqu’il est déplié.

Galaxy Fold: un pli sur la différence

CHRONIQUE / En avril 2019, Samsung présente à la presse internationale le Galaxy Fold, un téléphone révolutionnaire offrant comme principale caractéristique un écran pliant. Par le fait même, le manufacturier sud-coréen met alors à la disposition de certains médias triés sur le volet quelques appareils d’évaluations afin de faire mousser l’engouement du public envers ce téléphone nouveau genre. Or, pratiquement toutes les unités d’évaluation ont connu des défaillances majeures de l’écran pliant, et ce, après seulement quelques jours d’utilisation. Cette catastrophe force Samsung à repousser la date de lancement du Galaxy Fold afin de corriger les nombreux problèmes occasionnés par cet écran pliant.

Le Galaxy Fold impressionne avec son écran AMOLED pliant de 7.3 pouces, d’une résolution de 2152 x 1536 pixels. L’écran est recouvert d’une mince pellicule plastique permettant le pli central de l’écran. Ce pli est d’ailleurs visible lorsque l’écran est éteint, mais il devient quasi invisible si vous êtes directement face à l’écran lors de l’utilisation. Cette mince couche de plastique est toutefois très fragile et il est évidemment impossible de la recouvrir de quelconque protection supplémentaire. L’utilisation en mode pleine grandeur est agréable, nous offrant une sensation similaire à une tablette conventionnelle, sauf que contrairement à cette dernière, vous pouvez plier et glisser le Galaxy Fold dans votre poche !

Sur cette photo, on peut voir le pli au centre de l’écran qui est toutefois invisible pour l’utilisateur lorsque l’écran est allumé.

Si le Galaxy Fold est un véritable charme à utiliser en mode déplié, il en est d’une tout autre histoire lorsque plié. Avec ses 17,1 mm, soit près d’un centimètre plus épais qu’un Galaxy S10+, le Fold en mode plié n’est pas un succès ergonomique !

Il est lourd et épais, rendant son utilisation parfois pénible tandis que son écran de 4,6 pouces est pratique uniquement pour lire des messages rapidement ou pour faire des appels, nous forçant à déplier l’appareil pour une utilisation confortable. Point positif pour Samsung, la transition de l’écran plié à déplié se fait merveilleusement bien, transférant instantanément le contenu du petit écran sur le plus grand.

En position pliée, l’écran est petit et l’ergonomie est déficiente. Parler au téléphone n’est pas agréable sur le Galaxy Fold, même si cette fonction est désormais secondaire pour bien des utilisateurs.

Ce manque cruel d’ergonomie du téléphone plié affecte même sa principale fonction, soit les appels téléphoniques qui sont inconfortables à un point tel où je préfère l’utilisation en mains libres ou des écouteurs Bluetooth. Son poids ainsi que son format peu commun font en sorte que le téléphone a tendance à glisser hors de la poche du pantalon en position assise, ce qui est plutôt effrayant compte tenu du prix de l’appareil.

Samsung a mis le paquet avec rien de moins que 6 caméras, couvrant ainsi toutes surfaces du téléphone, que ce soit en mode plié ou déplié. L’ensemble est composé de trois caméras arrières comprenant un ultra grand-angle 16MP, un grand-angle de 12MP ainsi qu’un téléphoto de 12MP, de deux caméras pour les égoportraits en mode déplié ainsi qu’une autre caméra égoportrait pour le mode plié. La qualité des photos est comparable au Galaxy S10+ et est similaire aux autres appareils haut de gamme sur le marché.

La qualité des haut-parleurs n’a rien à envier aux meilleures tablettes sur le marché, tout comme la durée de la batterie qui est exceptionnelle et qui est munie également de la recharge sans fil rapide. Pour ce qui est des performances, le Galaxy Fold possède un processeur Qualcomm Snapdragon 855, 12 gigaoctets de mémoire vive et 512 gigaoctets de stockage. L’appareil répond très bien et la couche logicielle de Samsung est essentielle au bon fonctionnement de ce produit hors-norme qui tourne sous Android 9. J’aurais toutefois aimé que cet appareil haut de gamme soit muni d’Android 10, la dernière mouture du système d’exploitation de Google.

Le Galaxy Fold est le précurseur de ce que sera la téléphonie dans quelques années et comme c’est le cas pour la majorité des technologies de premières générations, le rapport qualité-prix est loin d’être au rendez-vous. Je vois le Galaxy Fold comme une démonstration technologique et non pas comme un appareil de masse en raison de ses nombreux problèmes de jeunesse.