Son aspect rétro lui donne fière allure, mais son format compact ne convient toutefois pas à tous les types d’utilisateurs en raison de son ergonomie.

FujiFilm X-T30: rétro et compact

CHRONIQUE / Cette semaine je troque l’appareil photo de mon téléphone pour faire l’essai du FujiFilm X-T30, un hybride sans miroir qui offre une fiche technique époustouflante. Je dois vous avouer que depuis quelques années je suis un apôtre de la photographie cellulaire et reste à savoir si le X-T30 m’a réconcilié avec la photographie numérique de type un peu plus conventionnelle.

Hybride ou « reflex » ?

Le terme hybride, popularisé avec le monde de l’automobile, s’applique à toutes les sauces, signifiant par le fait même un pont entre deux technologies, dans ce cas-ci, pour la photographie il signifie grosso modo un appareil compact avec lentilles interchangeables. Un appareil de type « reflex » est quant à lui muni d’un viseur qui permet de voir directement l’image à travers la lentille à l’aide d’un petit miroir se situant dans le boîtier. Tandis qu’un appareil de type hybride possède un petit écran LCD en guise de viseur réduisant considérablement la quincaillerie à l’intérieur du boîtier et conséquemment la taille de celui-ci.

Caractéristiques techniques

Je vais essayer de ne pas trop vous endormir avec une série de spécifications pour plutôt vous donner mes impressions sur l’utilisation de l’appareil photo, voici donc les principales caractéristiques techniques. Le X-T30 utilise le même capteur de 26,1 millions de pixels que le modèle haut de gamme X-T3 et reprend également moult caractéristiques techniques de ce dernier, et ce, pour une fraction du prix soit près de 700 $ de différence. La sensibilité est fort impressionnante, allant de 80 ISO à 51 200 ISO, mais sachez qu’à son niveau le plus élevé l’image perd grandement en qualité. Le digne successeur du X-T20 possède un boîtier de bonne qualité de fabrication et d’apparence classique, mais avec une kyrielle de boutons et molettes afin d’offrir à l’utilisateur moult réglages personnalisés.

L’objectif 18-55mm donne un bon rendu et est de meilleure qualité que la majorité des objectifs du genre offerts en kit à l’achat d’un appareil.

L’ergonomie de l’ensemble peut semer une certaine confusion chez l’utilisateur novice, mais après quelques heures d’utilisation, il est possible de faire fi de cette avalanche de boutons et fonctions.

J’ai essayé l’appareil avec deux lentilles soit, une 18-55mm avec une ouverture de f2.8 qui est loin d’être d’entrée de gamme, comme c’est le cas avec ce type d’objectif polyvalent qui est souvent offert à l’achat d’un appareil. Cette lentille offre une bonne rapidité ainsi qu’une mise au point automatique rapide et un rendu très bien. L’autre lentille essayée est une 35mm fixe avec une ouverture de f1.4. qui se veut beaucoup moins polyvalente que la première, mais qui offre une profondeur de champ époustouflante.

Le mode vidéo est vraiment impressionnant et probablement l’un des meilleurs rapports qualité-prix sur le marché actuellement. Avec une résolution pouvant aller jusqu’à 4K 30 images seconde, le X-T30 n’a absolument rien à envier à des appareils beaucoup plus chers. Pour les vidéastes, ce boîtier peut constituer un bon point de départ, par contre le branchement d’un micro externe nécessite un petit adaptateur, ce qui peut être agaçant pour une utilisation intensive.

Les couleurs sont vives et précises avec la lentille 18-55mm.

Le verdict

J’ai bien aimé mon expérience avec le Fujifilm X-T30, bien que la période d’adaptation fut plus difficile qu’anticipée en raison des possibilités quasi infinies de personnalisation des réglages. Le format compact du boîtier peut devenir un irritant majeur pour les utilisateurs aux grosses mains, car les boutons et molettes sont très rapprochés. L’écran tactile orientable en quatre positions offre un angle optimal pour une majorité des utilisations, sa qualité d’image est bonne et supérieure à celui du viseur qui lui, est fort décevant. Le rendu photographique est à la hauteur et offre des couleurs naturelles et vives dans pratiquement toutes les plages d’éclairage. La mise au point automatique est très rapide, sauf que le mode de détection des visages est parfois agaçant, cherchant sans cesse les visages en variant la mise au point . Pour ce qui est de la batterie, sa durée est suffisante pour prendre de nombreux clichés, mais s’épuise très rapidement en mode vidéo. Je recommande d’ailleurs de faire l’acquisition d’au moins une batterie supplémentaire. Cet essai du X-T30 m’a littéralement réconcilié avec la photographie de type plus traditionnelle de par sa grande versatilité à la fois pour la photo et la vidéo.