Bière

La mousse

CHRONIQUE / La mousse dans la bière, vous connaissez ? En Amérique du Nord, on a tendance à ne pas vous la servir, alors qu’en Europe, elle fait partie du service et se doit d’être triomphante au-dessus de votre verre de bière. Mais à quoi sert-elle ?

Réglons d’abord la question de sa présence dans la bière, la mousse est créée par les bulles bien entendu, mais pas uniquement. Pourquoi est-ce que votre boisson pétillante sucrée préférée ne fait pas de mousse? Parce qu’elle ne contient pas de protéines et que ce sont elles qui, au passage de la bulle remontant tranquillement du fond du verre, s’accrochent et forment la mousse. Pas de protéine, pas de mousse.

Bière

McAuslan, de la maturité pour son 30e

CHRONIQUE / C’est en 1989 que Peter McAuslan et Ellen Bounsall fondent la brasserie McAuslan. La blonde de McAuslan, légèrement amère, fait alors son apparition sur les tablettes de détaillants. C’est le début de la révolution microbrassicole au Québec. Aujourd’hui, McAuslan fête son 30e anniversaire. Elle peut donc se permettre d’avoir la clientèle la plus fidèle dans le monde de la bière au Québec.

Lorsque Peter et Ellen pavèrent la voie de la culture bière au Québec, le milieu était bien loin de ce qu’il est aujourd’hui. Les brasseries se comptaient sur les doigts d’une main et les habitudes de consommation des Québécois étaient religieusement respectées de génération en génération. Brasser de la bière artisanale, en petite quantité, et plus houblonnée que les produits largement distribués demandaient de l’audace et de la témérité.

Bières

Cinq bières du moment

CHRONIQUE / Voici cinq bières que je vous invite à découvrir et à partager entre amis ou convives. Mes critères de sélection : de nouvelles canettes ou bouteilles fraîchement apparues sur les tablettes de vos détaillants favoris.

Rousse
Ale du Québec
L’Hermite Microbrasserie (Victoriaville)

Décidément, j’aime les classiques ces temps-ci. Voilà que la Rousse de l’Hermite m’offre une belle combinaison de céréales caramélisées et de pain rôti. En bouche, la bière est douce et les notes maltées viennent appuyer un corps moyen. La finale se fait sur l’équilibre entre les céréales, les arômes en rétro-olfaction et la timide amertume qui lie le tout. À considérer grandement. 

Bières

Les festivals de bière à ne pas manquer en juin

CHRONIQUE / La saison estivale se pointe enfin le nez, signe de l’arrivée des très nombreux festivals de bière à travers le Québec. Auparavant au nombre de 4 ou 5, ils sont aujourd’hui des dizaines tout au long de l’été. Je serai d’ailleurs présent à plusieurs d’entre eux. Au plaisir de vous y croiser.

Festibière de Sherbrooke – 31 mai au 2 juin

Pour la deuxième année, l’équipe derrière le Festibière de Québec et le Festibière de Lévis propose aux Sherbrookois de découvrir les bières du Québec au parc Victoria. Concerts, conférences sur la bière et accords bières et mets seront à l’honneur. Le cadre reposant du parc Victoria, les saveurs des food trucks et le savoir-faire des artisans brasseurs du Québec promettent d’offrir une belle combinaison qui plaira aux amateurs.

Bières

Le vieillissement de la bière (2e partie)

CHRONIQUE / Faire vieillir sa bière, plusieurs d’entre vous se sont essayés, d’autres ne savent pas trop par où commencer. Je vous propose un guide en deux parties, dont voici la seconde, basé principalement sur les essais-erreurs vécus depuis de nombreuses années et le fait que j’ai toujours préféré une bière bien fraîche, sauf une fois au chalet…

Conditions idéales de stockage

Si vous désirez faire vieillir vos bières pendant plus de six mois, il est intéressant de leur réserver un espace, qu’on appellera cellier à bières, et qui ne changera pas de température pendant les différentes saisons. La bière est un produit fragile; elle a donc besoin qu’on lui offre du temps de qualité.

Bières

Le vieillissement de la bière (1re partie)

CHRONIQUE / Faire vieillir sa bière, plusieurs d’entre vous se sont essayés, d’autres ne savent pas trop par où commencer. Je vous propose un guide en deux parties, basé principalement sur les essais-erreurs vécus depuis de nombreuses années et le fait que j’ai toujours préféré une bière bien fraîche, sauf une fois au chalet…

Le principe de faire vieillir

La bière est un produit fragile qui a deux ennemis, la lumière et l’air. Si le premier est facilement contrôlable, soit par le type de contenant utilisé, soit par les précautions qu’on aura appliquées pendant le vieillissement, le second sera toujours présent. De l’air, il y en a partout, même là où on pense qu’il n’y en a pas.

Bières

Halifax l’étonnante

CHRONIQUE / Chaque année, un petit groupe d’amis du milieu de la brasserie, des bars, des spiritueux et moi choisissons une destination pour y découvrir la scène microbrassicole et spiritueuse pendant quelques jours. Après le Kentucky, le Texas, le Tennessee et La Nouvelle-Orléans, nous voici à Halifax.

Nous nous attendions à découvrir une ville au bord de l’océan qui mise tout son potentiel touristique sur sa proximité avec la mer. Nous y avons découvert une ville multiculturelle qui propose un incroyable mélange des cultures, plus proche d’une ville cosmopolite européenne que nord-américaine.

Bières

La bière en fût à domicile

CHRONIQUE / Avez-vous déjà rêvé de servir de la bière en fût à vos invités ? Si vous n’êtes pas propriétaire d’un bar, d’une brasserie ou d’un restaurant, c’est un rêve difficilement réalisable, mais pas impossible. Le plus dur n’est pas de trouver le système pour servir la bière, mais bien la bière.

Servir une bière en fût à la maison est anecdotique. Je n’ai pas les statistiques de consommation de bière en fût à domicile, mais elles doivent être microscopiques. Pourtant, de plus en plus de commerces proposent des solutions de service, et les amateurs de bière qui ont fait le saut sont heureux de vous servir une bière dans les règles de l’art. Avec un beau col de mousse !

Bière

Les bières sucrées

CHRONIQUE / Très populaires il y a une dizaine d’années, les bières sucrées ont mauvaise cote, car elles sont souvent associées aux grands brasseurs et à l’ajout de sucre dans la recette, stratégie connue pour attirer plus de consommateurs, mais surtout, de consommatrices. Et pourtant, la consommation d’une bière liquoreuse, de temps en temps, offre le même plaisir que de boire un petit verre de porto entouré de vins nouveaux. Un classique des habitudes de consommation qu’il est agréable d’assumer, une gorgée à la fois.

D’où vient le sucre ?

Le sucre dans une bière provient de deux sources différentes. La céréale ou… le sucre. Lorsqu’un brasseur décide de brasser une bière, il va choisir la quantité de céréales utilisée pour brasser cette bière. Plus la quantité de céréales est élevée, plus le taux d’alcool le sera également, puisque la levure aura beaucoup de sucre à transformer en alcool. Ce sucre est souvent appelé « maltose ». Mais la levure ne transforme pas tous les sucres en alcool, il en reste donc dans le produit fini. On parle alors de « sucre résiduel ». Plus le taux de sucre est élevé avant la fermentation, plus le taux de sucre résiduel le sera également. Voilà pourquoi les bières liquoreuses sont souvent hautes en alcool et riches en bouche.

Bière

Paris, une petite mousse à la fois

CHRONIQUE / Invité par le salon Planète Bière qui se tenait les 7 et 8 avril à Paris, j’y ai présenté des conférences sur les tendances de la bière en Amérique du Nord devant un public français composé de consommateurs et de professionnels. Connaissant très bien la capitale pour y avoir séjourné de nombreuses années, j’en ai profité pour me mettre à jour sur les nouveaux établissements qui offrent une belle carte de bières et visiter amis et gens du métier qu’il me fait plaisir de revoir à chaque visite.

Paris n’est pas la première ville que l’on nomme lorsqu’il s’agit de parler de bières de microbrasserie et de renouveau depuis ces trente dernières années. Pourtant, avec son incroyable offre gastronomique, on aurait pu s’attendre à une proposition plus étoffée de bières artisanales accompagnant les meilleures tables.

Paris est au vin ! La France est au vin ! Avec seulement 33 litres de bière consommés par habitant, par année, la France n’est pas la plus grande buveuse de bière. Mais c’est sans compter l’esprit libre et fonceur de plusieurs artisans, que ceux-ci soient derrière le bar ou derrière la cuve, qui révolutionnent, tout doucement, l’approche de la consommation bière en France en se battant contre le plus grand lobbying : les habitudes de consommation.