Branché — Totalement Culture 3R

Un été Culture Trois-Rivières

L’an un de la campagne estivale Un été Culture Trois-Rivières se conclura officiellement dans quelques semaines. Toutefois, cette promesse d’un rendez-vous pour tous vous réserve encore de belles surprises d’ici là! Expositions, spectacles et activités continueront d’alimenter le milieu culturel, et ce, aux quatre coins de la ville. Nous vous invitons à consulter notre site UNÉTÉCULTUR3R.com afin de découvrir l’ensemble de notre programmation.

Ma voisine dérange

Le samedi 31 août à 18 h, Boréalis présente l’activité Ma voisine dérange. À l’occasion de cette conférence inusitée, les participants sont invités à découvrir la vie de six Mauriciennes atypiques qui, en leur temps, ont suscité maintes réactions et controverses. Pères et mères, frères et sœurs, conjoints et enfants, hommes d’Église et hommes de loi ont tous été frappés d’étonnement devant leurs pratiques inhabituelles. Unique en son genre, cette présentation est accompagnée d’une visite de l’exposition Femmes de papier. Le tout est animé par la conférencière Michèle Gélinas qui est enseignante et historienne. Le coût de cette activité est de 10 $ plus taxes personne et elle s’adresse à un public de 18 ans et plus.

Pianos publics au diapason

Le 22 août prochain à 12 h 30 se tiendra un évènement plutôt unique. Effectivement, tous les pianos publics du Québec se mettront au diapason. C’est la pièce Le petit roi de Jean-Pierre qui se fera entendre sur tous les pianos de Trois-Rivières et du reste de la province. Toute la population est invitée gratuitement à venir chanter avec les pianistes qui performeront pour l’occasion! Les pianos publics de la région sont situés à Boréalis, au Dairy Queen (rue Fusey), au Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, au Musée POP, au parc de l’île Saint-Quentin, à la Place Pierre-Boucher ainsi qu’au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Des expositions pour tous les goûts

Pour sa 11e édition, la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières présente le travail de 53 artistes estampiers. Plus de 250 œuvres sont exposées à l’Ancienne Gare ferroviaire, au Centre d’exposition Raymond-Lasnier, à la Galerie d’art du Parc et au Musée Pierre-Boucher. L’évènement se tient du mardi au dimanche, et ce, jusqu’au 8 septembre.

Il est également possible de plonger dans les souvenirs de Marcel Dargis à la Maison Rocheleau. Entre archives et peintures, les participants peuvent en apprendre davantage sur les différents quartiers du Cap-de-la-Madeleine. À travers expériences vécues et tableaux, ils découvrent à quoi ressemblait la vie lors de cette période où personne ne fermait sa porte à clé et tout le monde se connaissait. L’exposition est ouverte au public jusqu’au 2 septembre.

Enfin, Culture Trois-Rivières invite les gens à venir découvrir l’exposition Femmes de papier à Boréalis. Le quotidien de femmes de différents milieux : soit des femmes au foyer, des cuisinières dans les camps forestiers, des secrétaires à l’usine ou encore des femmes qui défient les normes en participant activement à la production, est mis de l’avant. Leurs histoires de vie repoussent les préjugés. De la fille du papetier à la directrice d’usine, elles vous rappelleront tout le chemin parcouru. Il est possible de venir visiter gratuitement cette exposition jusqu’au 2 septembre prochain.