Marc Francœur et Sébastien Piché
Marc Francœur et Sébastien Piché

Un emploi  pour moi !

Toujours prêt à renouveler l’expérience

À la tête d’une compagnie de fabrication de planches pour patio et mobilier urbain situé à Notre-Dame-du-Bon-Conseil, Marc Francoeur n’a que de bons mots pour l’expé­­rience qu’il a vécue par l’entremise du programme de développe­ment de l’employabilité Exploration 360, visant notamment les personnes handicapées.

Ce projet est une initiative du bureau de Services Québec de Drummondville dans le cadre de la mesure de formation de la main-d’œuvre du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. L’initiative lui a permis de recruter Sébastien Piché, aujourd’hui membre régulier du personnel de l’entreprise et que le directeur général qualifie sans hésiter d’employé modèle. 

M. Francoeur explique que: «Jusqu’à maintenant, nous avons participé à de nombreux programmes et sommes souvent en contact avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale . On nous a présenté Exploration 360. Nous ne connaissions pas le projet, mais nous avons décidé d’embarquer. Il s’inscrivait dans la philosophie que nous avons comme entre­prise d’être intégrée socialement.» 

À l’emploi du manufacturier depuis un an, Sébastien y est entré en effectuant le stage associé à Exploration 360. Après une formation de deux semaines, il a visité l’usine et choisi d’y faire son immersion en milieu de travail d’une durée de deux mois. Il a alors reçu le soutien d’un accompagnateur du programme, en plus d’avoir été jumelé à deux employés qui se sont relayés selon le quart de travail auquel Sébastien était assigné pour faciliter son intégration.

«À la fin de son stage, Sébastien souhaitait rester avec nous, raconte M. Francoeur. Nous avons à ce moment poursuivi avec une mesure de subvention salariale. Embauché comme aide opérateur, il n’est actuellement plus sur aucun programme d’appui et compte parmi les salariés réguliers de l’usine. Il accomplit différentes tâches et a constamment évolué, faisant même du remplacement à d’autres postes lorsque certains sont en période de vacances.»


« D’un point de vue social, on se doit de donner une chance, car en bout de ligne, c’est gagnant à la fois pour la personne et pour l’entreprise. »
Marc Francœur

La volonté de progresser

Le gestionnaire insiste sur la volonté de Sébastien de progresser dans son emploi. Il fait entre autres valoir que celui-ci a suivi son cours en santé et sécurité au travail et possède sa carte de compétence pour l’opération d’un chariot élévateur. «Sébastien a aussi beaucoup amélioré sa forme physique, a développé son autonomie et s’est affirmé; il fait partie du groupe comme tous les autres.»

Marc Francœur se dit prêt «n’importe quand» à renouveler l’expérience. «D’un point de vue social, on se doit de donner une chance, car en bout de ligne, c’est gagnant à la fois pour la personne et pour l’entreprise. Le programme Exploration 360 a très bien fonctionné dans notre cas. Les entreprises devraient d’ailleurs davantage bénéficier de ce genre de projet, être encore plus nombreuses à répondre présentes lorsqu’elles se font approcher.» 

Pour en savoir plus sur les mesures et services offerts aux entreprises: mtess.gouv.qc.ca/entreprises