Contenu commandité
Un emploi pour moi: travailleurs immigrants
Un emploi pour moi: travailleurs immigrants
Dave Harvey, président et directeur général d’une entreprise de fabrication de structures d’acier et de métaux ouvrés localisée à Saint-Ludger
Dave Harvey, président et directeur général d’une entreprise de fabrication de structures d’acier et de métaux ouvrés localisée à Saint-Ludger

Un emploi pour moi!

Des soudeurs mexicains à Saint-Ludger

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Après avoir recruté avec succès cinq soudeurs mexicains en 2018, Dave Harvey vient d’en accueillir sept autres. À la tête d’une usine de fabrication de structures d’acier et de métaux ouvrés localisée à Saint-Ludger, en Estrie, l’homme n’a rien laissé au hasard pour assurer la rétention des travailleurs nécessaires à l’essor de l’entreprise.

La rareté de la main-d’œuvre qualifiée frappe très fort. Après avoir multiplié les appels de candidatures et devant la difficulté à attirer des immigrants en provenance de Montréal, l’entrepreneur choisit de prendre les grands moyens. Il y a deux ans, il décide de se rendre une première fois au Mexique afin de procéder, sur place, à des embauches. L’objectif qu’il poursuit: que les soudeurs recrutés et leur famille deviennent des résidents permanents. 

«J’ai d’abord préparé mon équipe à leur arrivée, par exemple en engageant un professeur pour donner des cours d’espagnol en entreprise, détaille Dave Harvey. J’ai aussi travaillé avec la communauté et un comité de bénévoles a été formé pour favoriser l’intégration des Mexicains. Je recherchais des gens pour qui venir au Canada était un projet de vie et je voulais que l’encadrement soit là. J’ai même acheté une maison pour loger les personnes.»


« En matière de recrutement à l’étranger, je suggère aux entrepreneurs de s’investir à fond dans la démarche. Le défi, c’est de garder les immigrants en région; il faut savoir les retenir pour ne pas avoir à recommencer tout le temps. »
Dave Harvey

Son dernier voyage de recrutement, l’homme d’affaires l’a réalisé en compagnie de Nestor, premier soudeur étranger à avoir joint le personnel de la compagnie aujourd’hui devenu fier ambassadeur de l’entreprise. «Je tiens à souligner que les familles de la cohorte initiale sont main­te­nant toutes établies à Saint-Ludger. Idéalement, lors des entrevues, je souhaite d’ailleurs que les familles soient présentes, ce qui me confirme que le projet a été réfléchi.»

De nouvelles mesures déployées par le MTESS          

Si Dave Harvey a mené ses démarches sans aide financière, différentes mesures ont depuis été déployées par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), mesures qu’il voit d’un bon œil. Le recrutement international est désormais admissible au remboursement d’environ 50% des frais de transport, d’hébergement et de repas à l’étranger, jusqu’à concurrence de 5000$. Une aide maximale de 1000$ par travailleur immigrant est aussi offerte pour couvrir le coût du déménagement.

Pour en savoir plus sur les mesures et services offerts aux personnes immigrantes: mtess.gouv.qc.ca/personneimmigrante